Il a soutenu les manifestations
La famille du célèbre footballeur iranien Ali Daei interdite de quitter de pays

La légende du football iranien Ali Daei, qui a soutenu les manifestations après la mort de Mahsa Amini, a accusé lundi Téhéran d'avoir dérouté un vol qui transportait sa femme et sa fille vers Dubaï.
Publié: 26.12.2022 à 19:24 heures
En blanc, l'ex-footballeur Ali Daei, (ici avec son homologue irakien Haydar Jassim) accuse Téhéran d'avoir dérouté un avion transportant sa femme et sa fille en direction de Dubaï.

La justice iranienne avait mis sous scellés début décembre la bijouterie et le restaurant d'Ali Daei, ce dernier étant accusé d'avoir rejoint les appels à la grève lancés par les manifestants après la mort de Mahsa Amini, une Iranienne d'origine kurde de 22 ans décédée durant sa garde à vue le 16 septembre, trois jours après son interpellation par la police des moeurs qui lui reprochait de violer le code vestimentaire strict pour les femmes.

Les médias d'Etat ont confirmé que la famille de Ali Daei avait été interdite de quitter le pays en raison de son «association» à des groupes anti-gouvernementaux.

L'épouse et la fille de Ali Daei sont montées à bord d'un vol Mahan Air à Téhéran, mais ont été contraintes de quitter l'appareil après avoir atterri sur l'île iranienne de Kish dans le Golfe, a déclaré le sportif de 53 ans cité par l'agence ISNA.

«Elles n'ont pas été arrêtées», a-t-il ajouté. «Personne ne m'a donné de réponse au sujet de cet incident. Je ne sais vraiment pas quelle est la raison de cette décision. Ma femme et ma fille allaient à Dubaï pour quelques jours».

Passeport confisqué

L'épouse de Ali Daei s'était engagée à informer les autorités si elle souhaitait quitter le pays «en raison de ses relations avec les groupes hostiles à la révolution islamique et les émeutiers», affirme l'agence IRNA citant la justice.

L'ancien attaquant avait déclaré à l'AFP en octobre que son passeport avait été confisqué par la police à son retour de l'étranger, avant de lui être restitué quelques jours plus tard. Il se dit également la cible de menaces depuis qu'il a soutenu les manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini.

Publicité

Le 27 septembre, Ali Daei avait appelé sur les réseaux sociaux le gouvernement à «résoudre les problèmes du peuple iranien plutôt que de recourir à la répression».

Ali Daei a joué en Bundesliga, notamment au Bayern Munich, et ses 109 buts au niveau international n'ont été dépassés que par Cristiano Ronaldo.

Il n'a pas assisté au Mondial au Qatar en raison de la répression des manifestations.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la