Après la mort présumée d'Evgueni Prigojine
Quel est l'avenir des mercenaires de Wagner?

Le patron de Wagner, Evgueni Prigojine, laisse derrière lui une énorme troupe de mercenaires bien formés. Cela semble tomber à pic pour le chef du Kremlin, Vladimir Poutine. Mais qu'advient-il de la milice?
Publié: 24.08.2023 à 11:35 heures
|
Dernière mise à jour: 24.08.2023 à 17:00 heures
1/6
Evgueni Prigojine est probablement décédé dans un accident d'avion.
BlickMitarbeiter06.JPG
Chiara Schlenz

Le patron de Wagner, Evgueni Prigojine, est présumé mort. C'est ce qu'a confirmé mercredi soir la chaîne publique russe «Rossiya24». Il faisait partie des passagers de l'avion qui s'est crashé près de Moscou.

La cause de l'accident reste pour l'heure inexpliquée. Toutefois, les rumeurs font bon train. Un accident semble être exclu, les comptes Telegram proches de Wagner sont déjà unanimes sur ce point. Et les soupçons se tournent vers le Kremlin qui aurait volontairement assassiné le chef des mercenaires.

Bien qu'elle ne soit pas confirmée, cette théorie n'est pas absurde. Et ne serait d'ailleurs pas une surprise. Et pour cause, le Kremlin aurait de nombreuses raisons d'assassiner Evgueni Prigojine.

Tentative de putsch

La première raison: le chef des mercenaires s'est rebellé en juin contre le dirigeant Vladimir Poutine. Il y a exactement deux mois, le soir du 23 juin, une étincelle a pété entre Evgueni Prigojine et Vladimir Poutine. Le chef de Wagner s'est emparé avec ses combattants de deux grandes villes russes et a ensuite menacé de prendre Moscou.

La tentative de putsch a certes pu être stoppée au bout de 38 heures. Mais Evgueni Prigojine et ses mercenaires ont dû s'exiler en Biélorussie.

C'est ainsi qu'Evgueni Prigojine a commencé à sombrer dans l'insignifiance. Ses troupes ont été presque entièrement retirées d'Ukraine, et l'ancien cuisinier de Poutine n'a été aperçu que sporadiquement, notamment en Afrique. Que va-t-il se passer maintenant, après sa mort présumée? Qu'advient-il de ses mercenaires?

Publicité

Poutine va exploiter la mort de Prigojine

Le sort à long terme du groupe Wagner en Russie et en Ukraine est, pour l'heure, incertain. La base de Wagner dans la région russe de Krasnodar est en cours de démantèlement et de nombreux combattants sont licenciés. Selon des informations polonaises, de nombreux soldats se trouvent encore en Biélorussie.

Pour Poutine, la mort d'Evgueni Prigojine, qu'il l'ait lui-même mis en scène ou non, semble être le scénario idéal. Car jusqu'à présent, les mercenaires de Wagner n'étaient fidèles qu'à leur patron. Sans une direction forte, Poutine pourrait désormais réussir à intégrer les mercenaires dans ses troupes régulières – comme il l'avait prévu depuis longtemps. Car les mercenaires de Wagner, en partie très bien formés, lui seraient d'une grande aide dans la guerre en Ukraine.

Les opérations en Afrique vont se poursuivre

Il semblerait qu'Evgueni Prigojine ait séjourné en Afrique jusqu'à la veille de l'accident. Dans un message vidéo, il a souligné que son groupe, qui était autrefois une force de combat importante en Ukraine, allait dorénavant se concentrer sur l'Afrique.

En effet, Wagner est actif dans une douzaine de pays africains. Au Mali, les mercenaires sont directement sous contrat avec le gouvernement, tout comme en République centrafricaine.

Publicité

Wagner a été, ou est encore, également actif au Burkina Faso, en Libye et au Soudan ainsi qu'en Syrie. De nombreuses activités ne peuvent toutefois pas être vérifiées ou prouvées de manière indépendante.

C'est précisément en raison de ces opérations opaques que le groupe Wagner est d'une valeur inestimable pour le Kremlin. C'est pourquoi Moscou se gardera de saper les activités africaines du groupe Wagner. Si la mort d'Evgueni Prigojine est confirmée, les opérations se poursuivront probablement.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la