Bucarest dément
L'Ukraine affirme que deux missiles russes ont survolé la Roumanie

L'Ukraine affirme que deux missiles russes ont survolé vendredi matin la Roumanie, membre de l'OTAN. Les projectiles seraient également passés au-dessus de la Moldavie. Ce que Bucarest dément.
Publié: 10.02.2023 à 12:10 heures
|
Dernière mise à jour: 10.02.2023 à 16:28 heures
«Les informations faisant état d'un missile russe ayant survolé l'espace aérien roumain ne sont pas confirmées», a réagi le ministère roumain de la Défense. (Photo d'illustration)

«Aucun missile» n'est entré dans l'espace aérien roumain, a déclaré le ministère roumain de la Défense, après que le chef de l'armée ukrainienne a affirmé que deux projectiles avaient survolé la Roumanie, membre de l'OTAN, ainsi que la Moldavie. Bucarest a cependant indiqué qu'un missile était passé à 35 km de son territoire, ce qui avait justifié l'envoi de deux avions de chasse roumains.

Le chef de l'armée ukrainienne a affirmé que deux missiles de croisière russes avaient survolé vendredi matin la Roumanie, pays membre de l'OTAN, ainsi que la Moldavie, avant d'entrer en Ukraine.

Deux projectiles tirés «depuis la mer Noire» ont «traversé l'espace aérien roumain à approximativement 8h33 GMT (9h30 en Suisse)» avant d'entrer dans l'espace aérien ukrainien, a affirmé dans un communiqué le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valéry Zaloujny.

L'ambassadeur russe convoqué par la Moldavie

De son côté, la Moldavie a confirmé qu'un missile avait traversé son espace aérien. Plusieurs projectiles sont déjà tombés en Moldavie depuis le début de la guerre en février 2022.

La Moldavie va convoquer l'ambassadeur de Russie après l'annonce par le chef de l'armée ukrainienne qu'un missile de croisière avait survolé le territoire de cette ex-république soviétique, a annoncé vendredi le ministère moldave des Affaires étrangères. Cette décision vise à protester «contre la violation inacceptable de notre espace aérien par un missile russe», selon un communiqué.

Plus tôt, l'Ukraine avait rapporté une attaque «massive» de missiles et drones explosifs russes contre ses infrastructures énergétiques.

Publicité

(AFP)


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la