Après un nouveau coup d'arrêt
Un spécialiste du genou pessimiste pour Federer

Reverra-t-on Roger Federer sur un court de tennis? Un spécialiste du genou américain a des doutes et explique pourquoi un retour à la compétition sera compliqué pour le Bâlois.
Publié: 17.08.2021 à 12:04 heures
|
Dernière mise à jour: 17.08.2021 à 12:59 heures
1/5
Roger Federer doit à nouveau passer sur le billard.

Après le choc de l’annonce d’une nouvelle opération au genou dimanche soir, le monde du tennis s’interroge sur la santé de Roger Federer. Et sur l’avenir du tennisman bâlois. Comme c’est souvent le cas, le Suisse n’est pas très disert sur le sujet. Federer se contente de dire qu’il devra se déplacer avec des béquilles après la nouvelle opération et qu’il sera indisponible pendant plusieurs mois.

Ce n’est pas inhabituel chez lui. En effet, au moment de la première opération en février 2020, il n’y avait pratiquement aucune information sur la nature de la blessure. La seule indication était, à l’époque, que le ménisque était touché.

Aujourd’hui, Nicholas DiNubile, spécialiste américain du genou, s’est aventuré à poser un diagnostic à distance. L’orthopédiste de Philadelphie n’a jamais traité Federer, mais s’inquiète du genou de ce dernier dans le «New York Times». «Se soumettre à davantage d’interventions chirurgicales n’est pas nécessairement la meilleure solution. À ce stade, il ne s’agit pas uniquement d’une blessure mineure comme d’une déchirure du ménisque, mais plutôt d’arthrite et de dommages au cartilage qui apparaîtront avec le temps», a déclaré DiNubile.

La déclaration de Federer selon laquelle il se déplacerait avec des béquilles pendant de nombreuses semaines et serait absent pendant plusieurs mois a incité le médecin à poser ce diagnostic. «Si l’usure due à l’arthrite fait partie du problème, la chirurgie arthroscopie ne serait d’aucune aide. Ils essaieront alors la médecine régénérative, explique Dr. DiNubile. Son genou se sentira peut-être mieux, mais pourra-t-il le maintenir au niveau requis? Surtout dans le tennis physique d’aujourd’hui, contre des adversaires plus jeunes qui ont une énergie illimitée?», s’interroge le spécialiste du genou.

«Roger est entre de bonnes mains»

Une personne qui connaît mieux Federer est son ex-entraîneur Paul Annacone. L’Américain qui l’a accompagné en tournée entre 2010 et 2013, y va de son avis: «Il n’a jamais laissé les gens savoir ce qui se passait vraiment avec lui et s’il avait des problèmes physiques. Il était l’un des meilleurs dans ce domaine. Il faisait toujours en sorte que ça ait l’air plus anodin que ça ne l’était», remarque l’Américain, toujours dans le «New York Times».

Le technicien estime également que «Roger est entre de bonnes mains. Mais à un moment donné, le temps lui arrachera le sceptre des mains, comme il l’a fait pour Rafa et Serena. Nous pouvons simplement espérer qu’ils puissent se retirer parce qu’ils le veulent et non parce qu’ils y sont obligés.»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la