Violations du secret de fonction
Roger Köppel finalement visé par une plainte pour violation du secret de fonction

La commission de politique extérieure du National a décidé de déposer une plainte pénale contre Roger Köppel pour violation du secret de fonction. Le conseiller national UDC est sous le feu des critiques après une vidéo en ligne.
Publié: 05.04.2022 à 18:02 heures
|
Dernière mise à jour: 05.04.2022 à 18:23 heures
Roger Köppel est sous le feu des critiques pour une vidéo en ligne, dans laquelle il aurait dévoilé des informations confidentielles (archives).

Fin mars, le Zurichois avait rapporté sur sa chaîne vidéo «Weltwoche Daily» une perquisition de la filiale moscovite de l’horloger suisse Audemars Piguet. Des montres suisses de luxe auraient été confisquées par le Kremlin. Comme nos collègues alémaniques l’écrivaient dans leurs colonnes, Roger Köppel, qui est membre de la commission de politique extérieure du National, se serait appuyé sur une note d’information confidentielle du DFAE. Le député avait alors réfuté avoir violé le secret de fonction.

La commission s’est penchée sur la question, indiquent mardi les services du Parlement. Par quatorze voix contre quatre et deux abstentions, elle estime qu’il y a vraisemblablement eu violation du secret de fonction et a décidé de déposer une plainte pénale. Le Bureau du National pourrait en outre ordonner des mesures disciplinaires. La présomption d’innocence s’applique.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a quant à lui ouvert une enquête. Il examine également les suites pénales à donner à un article de la «NZZ am Sonntag». L’hebdomadaire alémanique avait écrit précédemment que des agents des services secrets russes FSB avaient perquisitionné le 22 mars les locaux de la filiale locale de la manufacture horlogère suisse de la Vallée de Joux. Le journal se référait à trois sources qui avaient confirmé la note confidentielle.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la