Salaire, villa, missions
En quoi consistera le travail d'Alain Berset s'il est élu à Strasbourg?

Mardi, les choses sérieuses commencent pour l'ancien conseiller fédéral Alain Berset. Le Conseil de l'Europe élit son nouveau secrétaire général. Alain Berset a de bonne chance d'atterrir à Strasbourg. Tour d'horizon des principales questions.
Publié: 25.06.2024 à 12:21 heures
1/7
Alain Berset sera-t-il le nouveau secrétaire général du Conseil de l'Europe?
RMS_Portrait_AUTOR_401.JPG
RMS_Portrait_AUTOR_1050.JPG
Tobias Bruggmann et Sophie Reinhardt

Ce mardi, l’ancien conseiller fédéral Alain Berset pourrait devenir pour la première fois secrétaire général du Conseil de l’Europe. Mais que sera-t-il amené à faire au juste? Tour d’horizon des principales questions et réponses.

Combien gagne le secrétaire général?

Le secrétaire général gagne un peu plus de 215’000 euros, auxquels s’ajoutent différentes indemnités. Actuellement, Alain Berset perçoit, en supplément, une pension de 236’000 francs. Si son salaire dépasse 470’000 francs, sa pension de retraite sera toutefois réduite.

Où Alain Berset habiterait-il?

Un domicile approprié est prévu. Le secrétaire général du Conseil de l’Europe peut utiliser la villa Massol au centre de Strasbourg, comme l’a rapporté l'«Aargauer Zeitung». Lors des réceptions, les domestiques y servent le dîner en queue-de-pie. Alain Berset disposerait également d’un chauffeur privé.

Que fait le Conseil de l’Europe?

Le Conseil de l’Europe, dont le siège est à Strasbourg, vise à promouvoir la démocratie, les droits de l’Homme et l’État de droit en Europe. Il est indépendant de l’Union européenne. La Suisse est l’un de ses 46 Etats membres. Le Conseil de l’Europe se compose de différents organes, comme le Conseil des ministres, où sont représentés les gouvernements des Etats membres – pour la Suisse, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis.

S’y ajoute une assemblée parlementaire qui élit mardi le secrétaire général. C’est là que siège une sélection de parlementaires nationaux. La délégation suisse est dirigée par le conseiller national UDC Alfred Heer. Un autre organe est le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux ainsi que la Cour européenne des droits de l’Homme. Cette dernière a récemment fait la une des journaux pour avoir condamné la Suisse parce qu’elle n’en faisait pas assez pour la protection du climat.

Quel serait le pouvoir d’Alain Berset?

Si Alain Berset est élu secrétaire général, il sera responsable de la direction stratégique de l’organisation. Mais il assume également un rôle fortement représentatif et serait sur un pied d’égalité avec les chefs d’État et de gouvernement.

Publicité

L’un des thèmes centraux de l’organisation est la guerre en Ukraine. Elle a décidé de mettre en place un registre des dommages pour l’Ukraine. Cette base de données doit recenser les dommages causés par la Russie. A plus long terme, elle devrait servir de base au versement d’indemnités.

Qui paie la campagne électorale d’Alain Berset?

Il n’y a pas eu de campagne électorale à proprement parler avec des affiches comme lors des élections au Conseil national. Finalement, seuls les députés de l’assemblée parlementaire, c’est-à-dire des différents pays, décident. C’est donc davantage de lobbying intensif et d’entretiens personnels – pas seulement d’Alain Berset, mais aussi de la délégation suisse.

Alain Berset lui-même a visité 26 pays différents et a également participé à la conférence de paix au Bürgenstock. Les éventuels frais de voyage et d’hébergement sont alors pris en charge par le Département suisse des affaires étrangères (DFAE). Jusqu’à présent, des dépenses d’environ 20’000 francs ont été facturées. Le DFAE a également aidé à élaborer la stratégie de la campagne et à créer du matériel publicitaire.

Alain Berset a-t-il une chance?

A quelques heures de l’élection, la course est ouverte. A Strasbourg, le lobbying se poursuit jusqu’aux dernières minutes. Dimanche soir encore, la Suisse était invitée à une fête à la résidence de Strasbourg. Alain Berset a reçu comme cadeau des oursons aux amandes bernois – un souvenir typiquement bernois. Le cadeau a-t-il été apprécié?

Publicité

Pour rappel, l’ancien conseiller fédéral doit s’imposer mardi face à deux concurrents: l’Estonien Indrek Saar, qui est issu de la même famille politique qu’Alain Berset. Mais son adversaire s’appelle Kaja Kallas, la Première ministre estonienne. Elle est sur le point de devenir la diplomate en chef de l’UE. Le Conseil de l’Europe n’est certes pas une institution de l’UE, mais les Estoniens ne devraient pas se voir attribuer un deuxième poste européen de premier plan. Il devrait donc y avoir un duel avec Didier Reynders. Le Belge est actuellement commissaire européen à la Justice.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la