Manifestation prévue jeudi
Les pilotes de Swiss passent en mode combat

La tension entre Swiss et le syndicat des pilotes Aeropers monte encore d'un cran. Les employés refusent une offre de conciliation de la part de la compagnie, et prévoient de manifester jeudi. Les pilotes menacent aussi d'une grève pendant les vacances d'automne.
Publié: 28.09.2022 à 06:06 heures
|
Dernière mise à jour: 28.09.2022 à 07:07 heures
Les pilotes de Swiss demandent une meilleure CCT.
Patrik Berger

Les pilotes de Swiss sont en colère! Ils refusent une proposition de conciliation de la filiale de Lufthansa. «Ça suffit!», peut-on même lire dans une lettre interne, que Blick a pu consulter. Cette dernière était adressée aux membres du syndicat des pilotes Aeropers.

Depuis l’automne 2021, la compagnie aérienne et les pilotes se disputent pour convenir d’une nouvelle convention collective de travail (CCT). Il y a deux semaines, les pilotes ont refusé avec véhémence une proposition, améliorée, de la part de la compagnie.

«De meilleures perspectives financières»

Pour le porte-parole du syndicat Aeropers, Thomas Steffen, il faut «des améliorations en matière de planification de la vie sociale, de prise en compte du personnel propre en cas de croissance et de perspectives financières». Il qualifie les contre-arguments de la direction d'«absolument inappropriés».

Dans ce climat de tension, Swiss a tenté une conciliation la semaine passée. Mais les pilotes protestataires ne sont pas convaincus. Ils ont qualifié la démarche de «peu sérieuse», ou encore de «manœuvre purement tactique, visant à empêcher un éventuel conflit social». Et une rencontre avec des conciliateurs externes n'y changerai pas grand chose, d’après les employés: «Les faits sont trop complexes.» Les chances d’aboutir à un accord sont d’ailleurs minces, jugent les pilotes.

Les pilotes proposent une «retraite» de trois jours

Autre élément perturbateur: le temps presse pour tout le monde. D’autant plus que les vacances d’automne approchent à grands pas. Pour tenter de trouver une solution rapidement, le syndicat a élaboré un projet de son côté: «Nous avons proposé à notre CEO Dieter Vranckx que lui et notre président Clemens Kopetz prennent ensemble une retraite de trois jours, accompagnés chacun d’un autre représentant», écrit Aeropers dans sa lettre interne adressée aux pilotes.

Réaction: «Il est tout simplement inacceptable que ce processus, déjà trop long, soit encore prolongé par une médiation», peut-on lire dans le courrier. Les pilotes exigent aussi davantage d’engagement de la part de la compagnie, et un environnement de travail plus stable pour pouvoir continuer à transporter des passagers en toute sécurité.

Publicité

Manifestation prévue jeudi

Dans ce climat explosif, la situation pourrait bien devenir difficile à gérer. Car le syndicat des pilotes est prêt à entrer en grève, et ce précisément pendant les vacances d’automne.

Pour augmenter la pression sur Swiss, une manifestation est de fait prévue le jeudi 29 septembre, au siège de Swiss, à Kloten (ZH). C’est ce que stipule la lettre interne adressée aux pilotes, qui va jusqu’à préciser la tenue requise pour la marche de protestation: «Uniforme (avec chapeau)».

À noter que la participation à la marche n’est «autorisée» que pendant le temps libre des employés.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la