Jusqu'à 250'000 francs par an
Les directeurs des grandes ONG suisses sont plutôt (très) bien payés... et ça en agace certains

Les grandes ONG suisses sont financées à majorités par des dons, mais ne sont pas économes avec les salaires de leurs dirigeants. Certains donateurs ne cachent d'ailleurs plus leur agacement face à cette situation. Blick vous propose un tour d'horizon.
Publié: 19.04.2023 à 18:29 heures
|
Dernière mise à jour: 20.04.2023 à 12:36 heures
1/6
Chez Caritas, les chefs gagnent jusqu'à 213'000 francs par an.
Sermîn Faki, Daniel Ballmer, Dominique Schlund

La Croix-Rouge suisse est en ébullition. Son directeur Markus Mader, limogé fin 2022, demande un parachute doré pour son départ. Le salaire de ce dernier, qui s’élevait à environ 250’000 francs par an plus les frais, suscite également l’indignation des lecteurs de Blick. «C’est exactement pour cela que je ne fais plus de dons, où que ce soit», écrit un internaute en colère.

Même si les organisations de bienfaisance et les directeurs d’ONG gèrent souvent des budgets énormes et sont responsables de milliers de collaborateurs et de projets, leur financement est principalement assuré par des dons. Les personnes qui donnent de l’argent à une organisation veulent ainsi aider les personnes en situation de détresse, l’environnement ou les animaux menacés – et non pas financer les salaires mirobolants de managers.

Il n’y a d’ailleurs pas que la Croix-Rouge qui paie bien ses dirigeants. Blick fait un tour d’horizon des salaires des chefs des plus grosses associations humanitaires et ONG de Suisse (sur la base de leurs déclarations ou de leurs rapports annuels).

WWF Suisse

Le CEO de l’organisation de protection de la nature et des animaux, Thomas Vellacott, a gagné en 2017 un total de 180’000 francs bruts. «Mon salaire n’a pas changé depuis mon entrée en fonction et est nettement inférieur à ce que je gagnais en tant que chef de projet dans le secteur privé», avait-il argumenté dans une interview accordée au magazine «Bilanz».

EPER

L’Entraide protestante suisse verse une somme un peu moins élevée à son directeur. Peter Merz a touché un salaire de 156’674 francs en 2021. Ce dernier quittera l’œuvre d’entraide fin octobre, après plus de quatorze ans de service.

Caritas

En 2021, Caritas a versé à ses six membres de la direction un salaire de 991’640 francs, prestations sociales et allocations familiales d’entreprise comprises (celles-ci avaient une valeur totale de 8640 francs). Le rapport financier ne fournit pas d’informations plus détaillées. En 2017, le directeur avait reçu un salaire de 213’000 francs, rapportait l'«Aargauer Zeitung».

Publicité

Armée du Salut

De toutes les grandes organisations d’entraide, l’Armée du Salut est la plus économe en ce qui concerne les salaires de ses cadres supérieurs. La somme totale des salaires bruts pour les sept membres de la direction s’élevait en 2021 à 673’000 francs. Cela représente un salaire d’un peu plus de 96’000 francs par an et par personne en moyenne.

Ligue pulmonaire

La direction de la Ligue pulmonaire jouit d’un salaire nettement plus élevé. L’organisation de santé verse 742’333 francs par an à ses quatre directeurs. Par personne, les salaires sont ainsi presque deux fois plus élevés que ceux de l’Armée du Salut et atteignent 185’000 francs.

La Chaîne du Bonheur

Les chefs de la Chaîne du Bonheur sont tout aussi bien lotis. Le salaire annuel brut de l’ancien directeur Roland Thomann s’élevait en 2021 à 184’166 francs précisément, les salaires des autres membres de la direction – au total 2,7 postes à plein temps – atteignaient au total 422’016 francs.

Terre des Hommes Suisse

Franziska Lauper, la directrice de Terre des Hommes Suisse, a gagné en 2018, selon l’œuvre d’entraide, 100’550 francs pour un poste à 80%. À 100%, cela représenterait une rémunération de 125’690 francs.

Publicité

Helvetas

Selon le rapport financier d’Helvetas, les six membres de la direction ont reçu en 2021 un salaire, y compris le remboursement forfaitaire des frais, d’un montant de 1’162’000 francs. En supposant que tous gagnent le même montant, cela correspond à un salaire annuel de près de 194’000 francs.

Médecins sans Frontières

Médecins sans Frontières verse à sa présidente du conseil d’administration, Amy Neumann-Volmer, un salaire annuel de 169’000 francs. Le directeur général, Stephen Cornish, reçoit encore 1000 francs de plus par an. Au total, les membres de la direction perçoivent 1’313’000 francs par an.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la