Hôpital pédiatrique bombardé
La Suisse se dit prête à accueillir les enfants ukrainiens blessés et malades

La Suisse a proposé à l'Ukraine d'accueillir les blessés de l'hôpital pédiatrique bombardé par les Russes. Depuis le début de la guerre, la Rega a déjà transporté 47 patients depuis l'Ukraine jusque chez nous.
Publié: 10.07.2024 à 20:51 heures
1/5
Scènes d'horreur après l'attaque russe contre le plus grand hôpital pour enfants d'Ukraine. Une partie du bâtiment est entièrement détruite.
Lea Hartmann Sophie Reinhardt Tobias Ochsenbein

Lundi, une violente attaque russe contre le plus grand hôpital pour enfants d'Ukraine à Kiev a ébranlé le monde entier. Au moins 31 personnes ont perdu la vie, dont au moins 4 enfants. Hospitalisés, ils étaient atteints de cancer, de fractures, de maladies rénales, et n'ont désormais plus de clinique où se faire soigner.

Les enfants ont rapidement été répartis dans les cliniques environnantes. L'Allemagne a accepté d'en accueillir certains. L'Autriche également. Et la Suisse?

L'Ukraine n'a pas encore sollicité la Suisse

Berne a fermement condamné les récentes attaques aériennes russes au Conseil de sécurité de l'ONU. Cette prise de position illustre la position claire de la Suisse contre l'escalade de la violence, explique-t-on au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), interrogé par Blick.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Il n'y a toutefois pas encore de demande de soutien de l'Ukraine concernant l'incident actuel», fait savoir le DFAE. Même son de cloche du côté des cantons. «Depuis lundi, le service national de coordination est en contact avec le ministère ukrainien de la Santé et a proposé son soutien. Mais jusqu'à présent, l'Ukraine n'a pas fait usage de cette possibilité», a répondu la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS).

Depuis le début de l'attaque russe contre l'Ukraine, la Suisse s'engage dans l'évacuation et l'assistance médicale des civils. Un système mis en place par le DFAE et la Direction du développement et de la coopération (DDC) régit l'accueil en Suisse des patients en provenance d'Ukraine.

Déjà 47 patients transportés par avion vers la Suisse

Dans ce cadre, les autorités sanitaires ukrainiennes donnent la priorité aux patients et envoient leur dossier à un centre de coordination suisse. Ce service, géré par la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega), examine l'aptitude au transport et les chances de succès du traitement. Ensuite, les hôpitaux suisses concernés décident de l'admission. En cas d'acceptation, la Rega organise le transport du patient et d'un accompagnant.

Publicité

Au total, la DDC a organisé 24 vols de ce genre depuis le début de la guerre, au cours desquels 47 patients – dont de nombreux enfants – ont été traités dans des hôpitaux suisses, indique le DFAE.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la