140 pompiers mobilisés
L'important incendie provoque la contamination de fruits et légumes

L'incendie qui dévasté une halle industrielle à Vétroz (VS) a été maîtrisé vendredi matin. Plus de 140 pompiers ont été mobilisés et aucun blessé n'est à déplorer. Les causes du sinistre ne sont pas encore connues.
Publié: 06.07.2023 à 19:56 heures
|
Dernière mise à jour: 07.07.2023 à 16:22 heures
Selon le porte-parole de la police, la fumée pourrait être toxique.

Alertés jeudi vers 17h30, les pompiers ont engagé une lutte contre le feu qui a duré jusqu'à vendredi matin, indique la police cantonale valaisanne dans son communiqué. Elle parle d'un incendie «d'ampleur» qui a causé des dommages «importants».

La halle ainsi que les entreprises qu'elle abritait ont été détruites. Un camion stationné à proximité a également été la proie des flammes.

Le sinistre a provoqué «un immense nuage de fumée» qui s'est étendu en direction du Haut-Valais, occasionnant des dizaines d'appels auprès de la police cantonale. Celle-ci ajoute avoir transmis les consignes de sécurité à la population via ses réseaux sociaux, l'application Alertswiss ainsi que par le biais des médias.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Dangereuses scories

«Une zone d'interdiction de pâturer et de récolter les fruits, les légumes, les fourrages ainsi que les grandes cultures entre Vétroz et la digue de la Lienne qui traverse Bramois, dans la plaine du Rhône» a été décrétée par mesure de précaution et jusqu'à nouvel avis, a indiqué le canton vendredi après-midi dans un communiqué.

En effet, le bâtiment victime des flammes était «recouvert de panneaux solaires contenant des produits potentiellement toxiques, dont les scories ont été emportées par la fumée en tout cas jusqu'à Bramois», explique le document. «Ces scories sont tranchantes et mortelles pour les animaux qui les mangeraient». La baignade est également déconseillée dans le périmètre.

Les piscines de la Blancherie et de la Sitterie à Sion sont par ailleurs fermées jusqu'à nouvel avis. Dans un communiqué envoyé vendredi, la Ville de Sion indique qu'il est «nécessaire de procéder à des analyses de la qualité de l'eau et à un nettoyage important des installations techniques.» Elle ajoute qu'il faut s'attendre à plusieurs jours de fermeture.

Publicité

Le Service de l'environnement procède actuellement à des analyses sur les poussières déposées par le sinistre. Le nettoyage des parcelles touchées sera entrepris dès que possible par la protection civile, indiquent les autorités cantonales.

Renforts vaudois

Plus d'une centaine de pompiers valaisans issus de tout le canton sont intervenus. Ils ont pu compter sur l'appui d'une quarantaine de pompiers vaudois. Un hélicoptère a également été engagé vendredi matin pour le travail d'extinction.

Les pompiers sont intervenus à proximité du sinistre avec des appareils respiratoires. Ils ont été contrôlés régulièrement pour éviter notamment des risques d'intoxication ou d'hyperthermie. «Ces deux risques peuvent être mortels pour les intervenants dans les conditions d'un feu d'une telle ampleur», souligne la police valaisanne, ajoutant toutefois que personne n'a été blessé.

Le Ministère public a ouvert une instruction en collaboration avec la police cantonale afin de déterminer les causes de cet incendie.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la