Des chats, des chiens et des rongeurs...
De nombreux animaux adoptés pendant la pandémie sont abandonnés

Les Suisses ont été nombreux à prendre des animaux chez eux pendant la pandémie. Revers de la médaille: quelques mois plus tard, les abandons sont aussi plus nombreux.
Publié: 24.08.2022 à 11:09 heures
|
Dernière mise à jour: 24.08.2022 à 11:15 heures
Prompts à adopter des animaux pendant la pandémie, des propriétaires les ont tout aussi vite abandonnés une fois le pic passé.

L'an dernier, les propriétaires ont plus souvent abandonné leurs animaux: le chiffre est en hausse de près de 10%. Cela représente plus de 7100 animaux, 627 de plus que l'année précédente, a indiqué mercredi la protection des animaux dans un communiqué. La plupart d'entre eux sont des chiens ou des chats qui ont été achetés pendant la période de télétravail et dont les propriétaires se sont vite lassés.

Au total, plus de 13'500 animaux de compagnie ont été recueillis l'année dernière dans des refuges. 5456 animaux étaient des animaux trouvés et 937 animaux provenaient de saisies officielles.

Peu de restitutions

La plupart d'entre eux (7724) sont des chats, des chiens (2012), des rongeurs (2220) ainsi que des oiseaux (1555), des tortues, des chevaux et des animaux exotiques. En outre, 9873 poissons ont été recueillis. Seul un quart des chats ont pu être restitués à leurs propriétaires, car peu d'entre eux portent une puce contenant les coordonnées de leur propriétaire.

En dehors des tortues (742), ce sont de plus en plus d'autres reptiles (228), comme les serpents et les lézards qui sont renvoyés dans un refuge ou rejetés par leurs propriétaires. Les services concernés sont confrontés le plus souvent à des animaux importés illégalement ou détenus de façon inadéquate.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la