CCT Rejetée
Les pilotes de Swiss menacent de faire grève

Les pilotes de la compagnie aérienne Swiss ont refusé une offre améliorée de plus de 60 millions de francs dans le cadre des négociations pour une nouvelle convention collective de travail (CCT). Ils estiment l'offre insuffisante. Ils menacent de faire grève.
Publié: 16.09.2022 à 14:36 heures
|
Dernière mise à jour: 16.09.2022 à 14:56 heures
La situation est tendue chez Swiss.

Swiss a présenté des améliorations de plus de 60 millions de francs par rapport à la CCT 2022 qui avait été refusée, a indiqué vendredi la compagnie aérienne, filiale de Lufthansa.

«Cette offre représente également une nette amélioration par rapport à la dernière convention collective datant de 2018. Et ce, malgré l'augmentation de la charge de la dette due à la pandémie et à la situation économique mondiale incertaine», écrit Swiss.

Le syndicat des pilotes Aeropers a formulé des revendications pour un montant de plus de 200 millions de francs, selon la compagnie. Les revendications du syndicat augmenteraient les coûts de personnel de cockpit estimé à environ un milliard de francs de plus de 200 millions sur la durée contractuelle convenue de quatre ans.

«Swiss regrette le refus» d'Aeropers. La compagnie souhaite toujours conclure une nouvelle CCT avec les pilotes et se tient à disposition pour de nouvelles négociations.

«Pas d'autre choix»

Les pilotes menacent désormais de faire grève. Comme «Swiss n'est pas suffisamment entrée en matière sur les intérêts légitimes de ses pilotes», le processus de vote sur un arrêt de travail débute aujourd'hui, écrit de son côté Aeropers. «Si les membres approuvent la proposition du comité directeur et que la direction de Swiss ne présente pas entre-temps une offre nettement améliorée, des mesures de grève seront possibles à partir du 17 octobre».

Swiss n'a «pas laissé d'autre choix» aux pilotes que de refuser la CCT, poursuit Aeropers. Le contrat a été négocié dans une phase de grande incertitude. La compagnie a pourtant «présenté de très bons chiffres annuels» et l'essor de l'aviation se poursuit sans relâche, selon le syndicat.

Publicité

«Malgré tous ces développements, la direction considère toujours la CCT 2022, clairement rejetée par ses collaborateurs, comme équilibrée et veut compenser chaque concession faite aux pilotes par des contre-exigences», explique le syndicat des pilotes. C'est pourquoi d'autres options sont maintenant en préparation.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la