Wawrinka ne veut pas arrêter!
«Stan m'a dit qu'il voulait jouer encore dix ans»

Stan Wawrinka travaille depuis peu avec Benjamin Ebrahimzadeh. Le nouveau coach l'a directement compris: la retraite n'est pas à l'ordre du jour pour le cador vaudois!
Publié: 09.04.2024 à 12:05 heures
1/6
Stan Wawrinka se réjouit de participer au Masters de Monte-Carlo.
RMS_Portrait_AUTOR_518.JPG
Cédric Heeb

Stan Wawrinka, 39 ans depuis une semaine et demie, est toujours un invité apprécié dans le circuit de tennis. Au Masters de Monte-Carlo, il joue même à domicile, ou presque. «Il connaît tout le monde ici», déclare son nouvel entraîneur Benjamin Ebrahimzadeh (44 ans) lors d'une interview sur Sky. Effectivement, «Stan the Man» s'entraîne régulièrement dans la Principauté de Monaco, comme le montre un coup d'œil sur son profil Instagram.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Depuis peu, le technicien germano-iranien travaille avec le Vaudois. Jusqu'à l'Open d'Australie, l'homme de 44 ans était l'entraîneur de Dominic Thiem (30 ans, ATP 97), avant que leurs chemins ne se séparent. Comme il le révèle maintenant, les deux hommes ont passé leur première semaine d'entraînement ensemble à Indian Wells (Etats-Unis), puis ont participé à la préparation du tournoi de Marrakech, y compris sur place.

«Un honneur d'entraîner Stan»

Mais comment se sont-ils rencontrés? L'initiateur a apparemment été le triple vainqueur du Grand Chelem, comme le dit Ebrahimzadeh: «C'est allé très vite. Domi m'a annoncé la séparation un matin. L'après-midi, Stan m'écrivait déjà». Ils étaient en contact depuis un certain temps déjà, car Thiem et Wawrinka s'entraînaient régulièrement ensemble. Il connaît également bien Dario Novak, le coach de fitness de Wawrinka.

«C'est un honneur d'entraîner un champion comme Stan», s'enthousiasme l'ancien numéro 512 mondial à propos du Suisse. Lui aussi ne cesse d'apprendre et découvre de nouveaux points de vue avec chaque professionnel qu'il côtoie. Avant Thiem, le natif de Sarrebruck a déjà travaillé avec la triple vainqueur du Grand Chelem Angelique Kerber (36 ans, Allemagne) et la joueuse française Alizé Cornet (34 ans, ex-numéro 11 WTA).

Stan Wawrinka ne veut pas entendre parler de retraite

Et maintenant, l'engagement auprès de Wawrinka. Celui-ci lui aurait déjà fait part de ses projets d'avenir - aucune trace de pensées de retraite, comme le révèle Ebrahimzadeh. «Il m'a dit à Marrakech qu'il voulait faire encore dix ans», dit-il en riant. Plus sérieusement, il ajoute: «Il ne l'a pas défini pour lui-même. Il veut simplement jouer, travailler jour après jour et continuer à progresser. Le sujet de la retraite n'est pas sur la table».

Au lieu de cela, il veut frapper un grand coup lors de son «match à domicile» à Monte-Carlo. Pour commencer, Wawrinka affrontera mardi pour la première fois l'Australien Alex de Minaur (25 ans, ATP 11). Mais il fera ensuite l'impasse sur le Masters de Madrid (du 24 avril au 5 mai) en raison d'un manque d'entraînement, selon Ebrahimzadeh, «pour se présenter ensuite à Rome et à Roland Garros».

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la