«Cela ne fait aucun sens»
Djokovic critique les mesures Covid prises à Wimbledon

Novak Djokovic ne comprend pas les règles liées au coronavirus à Wimbledon. Pendant ce temps, Alizé Cornet révèle qu'il y a eu beaucoup de cas positifs dans les vestiaires de Roland-Garros.
Publié: 30.06.2022 à 11:42 heures
Novak Djokovic est irrité.
Ramona Bieri

Pour le finaliste de l'année dernière Matteo Berrettini et Marin Cilic (finaliste en 2017), Wimbledon est terminé avant même d'avoir commencé. Les deux joueurs ont dû déclarer forfait avant leur premier match, à la suite d'un test positif.

«C'était très responsable de leur part», a déclaré Novak Djokovic à «Sky». Mais le tenant du titre serbe est irrité par les consignes données par les organisateurs concernant le coronavirus.

Chaos à Roland-Garros

«Il y a quelques mois encore, on avait des règles tellement strictes. Et maintenant, si un joueur est positif, il peut théoriquement décider lui-même de jouer ou non, estime Novak Djokovic. Cela ne fait aucun sens pour moi, si peu de temps après tout ce qu'on a vécu.»

Le monde du tennis est-il menacé par un chaos lié au Covid? Cela se serait déjà produit fin mai, lors de Roland-Garros. Alizé Cornet l'a révélé dans une interview donnée à «L'Équipe»: «À Roland-Garros, il y a eu une épidémie de Covid, personne n'en a parlé.» La raison? Selon la Française, un «accord tacite» entre les participants. «On ne va pas s'autotester pour se mettre dans la merde!»

Un US Open probablement sans Djokovic

Les organisateurs des prochains tournois vont-ils revoir leur copie après ces accusations? Il est bien possible que des règles plus strictes soient à nouveau appliquées lors de l'US Open (du 29 août au 11 septembre).

Des détails qui ne devraient pas inquiéter Novak Djokovic. Après n'avoir pas pu participer à l'Open d'Australie, le joueur non vacciné risque de subir le même sort à New York. «J'adorerais me rendre aux États-Unis, soulève-t-il. Mais en l'état actuel des choses, ce n'est pas possible et il n'y a pas grand-chose que je puisse faire.» Le Serbe a également ajouté que ce serait au gouvernement américain de décider si les personnes non vaccinés pourraient se rendre dans le pays. Comme quoi, la solution n'est peut-être pas si loin.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la