Erika B.* accuse Flixbus: «Les conducteurs travaillent trop et ne dorment pas assez»(01:04)

Une conductrice se plaint de ne pas avoir de temps de repos
Accident mortel en Flixbus: «Je pense que les conducteurs étaient trop fatigués»

Une nouvelle fois, un Flixbus a été impliqué dans un tragique accident. Mercredi, quatre personnes ont perdu la vie et 20 autres ont été blessées près de Leipzig. Une conductrice critique la politique de l'entreprise.
Publié: 27.03.2024 à 21:14 heures
|
Dernière mise à jour: 28.03.2024 à 13:32 heures
1/5
Erika B. conduit elle-même pour Flixbus. Elle critique le fait que les temps de repos ne sont souvent pas respectés.
Blick_Portrait_2537.JPG
RMS_Portrait_AUTOR_814.JPG
Nicolas Lurati et Martin Meul

Mercredi matin, un spectacle horrifique s'est déroulé sur l'autoroute allemande A9 près de Leipzig. Vers 9h45, un Flixbus reliant Berlin à Zurich a tragiquement quitté la chaussée, terminant sa course dans un champ, couché sur le côté.

Le bilan est lourd: quatre passagers ont perdu la vie dans l'accident, et vingt autres ont été blessés, certains sérieusement. Les enquêtes préliminaires de la police suggèrent qu'aucun autre véhicule ne serait impliqué. On ne sait pas encore si des Suisses font partie des victimes. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) est en contact avec les autorités allemandes à ce sujet.

Un accident annoncé?

Mercredi après-midi, Blick a rencontré Erika B.*, 41 ans, à la gare routière de Zurich. Cette femme conduit elle-même des bus pour des sous-traitants de Flixbus, elle est sur le point de prendre le volant d'un bus au moment de notre échange. Pour elle, il n'y a que peu de doutes: «Je pense que les chauffeurs étaient trop fatigués parce qu'ils doivent travailler trop longtemps.» Elle indique que de nombreux sous-traitants de Flixbus n'auraient pas assez de conducteurs pour les nombreuses lignes. «Par conséquent, les conducteurs sont à la limite, car ils ne peuvent pas respecter les temps de repos et ne dorment pas assez!»

La conductrice constate toutefois des différences régionales. «Les temps de repos sont respectés chez les sous-traitants allemands, mais dans tous les autres pays, la situation est très différente», explique Erika B. Elle aussi a déjà passé beaucoup trop de temps au volant pendant la nuit. Et ce, alors qu'elle conduisait pour un autre sous-traitant de Flixbus qu'aujourd'hui.

Des critiques récurrentes

La critique d'Erika B. n'est pas nouvelle. En 2019 déjà, un Flixbus avait été impliqué dans un accident près de Leipzig. Une femme avait alors perdu la vie. Après l'accident, le magazine «Der Spiegel» a rapporté comment les conducteurs de Flixbus étaient mal payés, comment les temps de repos étaient contournés. «Nous avons dû recourir à différentes astuces avec la carte de conducteur», a déclaré un chauffeur.

Flixbus a rejeté la critique. «La sécurité de nos passagers et bien sûr des conducteurs eux-mêmes est notre priorité absolue», a déclaré l'entreprise. Des instances internes et externes contrôleraient les temps de conduite et de repos, dont le respect est très important pour Flixbus. «Nous ne tolérons pas les infractions, qui vont du rappel à l'ordre à la suspension d'un conducteur en passant par une formation complémentaire.»

Publicité

*Nom modifié 


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la