Juif agressé au couteau à Zurich
L'auteur présumé aurait filmé son acte, sa famille est sous le choc

L'assaillant de Zurich est célébré sur les canaux de communication de l'État islamique (EI). De nouvelles images désormais disponibles auraient été prises pendant l'attaque. Manifestement, personne dans son entourage n'avait remarqué qu'il se revendiquait de l'EI.
Publié: 06.03.2024 à 10:12 heures
1/4
L'auteur présumé serait un solitaire.
RMS_Portrait_AUTOR_940.JPG
RMS_Portrait_AUTOR_1062.JPG
Blick_Portrait_1837.JPG
Ralph Donghi, Qendresa Llugiqi et Michael Sahli

Ce sont des enregistrements bouleversants qui circulent actuellement sur Internet sur différents comptes islamistes. Ces vidéos auraient été réalisées lors de l'agression de Zurich samedi dernier, lorsqu'un jeune de 15 ans a poignardé à plusieurs reprises un juif orthodoxe. On y entend un homme paniqué, vraisemblablement la victime. «Au secours», hurle encore et encore le malheureux.

On entend aussi un adolescent crier. En arrière-plan, des voitures klaxonnent. «Ils ne sont pas en sécurité ici», peste une voix en arabe, en référence très probablement aux Juifs. Blick a renoncé à diffuser ces images choquantes.

Un enregistrement en direct?

Des sources dans l'entourage de l'agresseur ont confirmé que le compte à la source de ces images était bien celui de l'auteur. «Le frère qui a mené l'opération a prêté allégeance au commandeur des croyants, Abu Hafs», peut-on lire dans les échanges. Abu Hafs est l'actuel chef de l'État islamique. On peut également voir sur une capture d'écran que la chaîne de l'auteur présumé a diffusé un enregistrement en direct sur Internet.

Dans le milieu islamiste, le matériel a rapidement été diffusé en ligne. Il existerait même des images en plus des enregistrements sonores bouleversants. «Y a-t-il un clip de l'attaque?», demande un partisan. La réponse vient d'un compte rempli de propagande de l'EI: «J'ai vu les temps forts hier. C'est enregistré chez moi.» Le jeune Suisse de 15 ans aux racines tunisiennes est célébré partout dans une esthétique de martyr.

Y a-t-il vraiment un livestream de l'acte terroriste perpétré à Zurich? Les enregistrements audio sont-ils authentiques? Du côté des autorités chargées de l'enquête, on garde le silence: «Nous ne pouvons pas répondre à votre demande en raison des enquêtes en cours.»

Le père de l'auteur présumé claque la porte

Mardi, lorsque Blick s'est rendu chez le jeune homme de 15 ans, c'est son père qui a ouvert la porte de l'appartement, situé dans un vieil immeuble. Il ose à peine mettre la tête dehors lorsque nous tentons de s'entretenir avec la famille. «Non», se contente-t-il de dire. 

Publicité

Selon les informations de Blick, la famille aurait plusieurs enfants. «La mère ne travaille pas, mais le père a un emploi», informe un passant. Ce dernier aurait en outre entendu dire que la famille devait quitter son logement, mais qu'elle se battrait pour l'obtenir dans le cadre d'une procédure.

En revanche, tard dans la soirée, un membre de la famille proche a décidé de parler à Blick. «Toute la famille est sous le choc – surtout les parents», indique cet homme avisé, profondément affecté. Aucun d'entre eux ne s'attendait à une telle chose. Ils n'étaient pas non plus «au courant» d'une éventuelle radicalisation.

La responsabilité du médecin de famille et de l'école

Le proche de la famille ajoute que le jeune de 15 ans s'est de plus en plus éloigné de ses parents. Mais il émet également des critiques à l'encontre de l'école où, selon «20 minutes», il était très renfermé. «Comme il y était la plupart du temps, ils auraient dû remarquer quelque chose, surtout à l'école», poursuit le proche.

Mais le médecin de famille qui a traité l'adolescent possède également sa part de responsabilité, critique encore le proche. «Il n'a pas de maladie, mais il souffre d'une forme d'autisme.» Le jeune aurait dû bénéficier d'un suivi, poursuit le proche de l'auteur présumé des faits. La famille ne souhaite pas en dire plus pour le moment. La suite de l'enquête devrait apporter de nouvelles informations dans les jours à venir.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la