Ils s'attaquaient surtout aux seniors
Des faux policiers cambrioleurs arrêtés à Neuchâtel

Entre le 18 et le 25 juin, des individus se faisant passer pour des policiers neuchâtelois ont sévi à Neuchâtel. Deux personnes âgées ont ainsi été délestées de plusieurs dizaines de milliers de francs. Un auteur présumé a été interpellé ce lundi 25 juin.
Publié: 27.06.2024 à 16:28 heures
Une instruction pénale a été ouverte par le Ministère public et l’enquête confiée à la police judiciaire. (Image d'illustration)
Blick_Daniella_Gorbunova.png
Daniella GorbunovaJournaliste Blick

Ils se faisaient passer pour des policiers, pour perpétrer des cambriolages. Entre le 18 et le 25 juin 2024, ils ont contacté plusieurs personnes âgées domiciliées dans le canton de Neuchâtel, indique la police. Deux d’entre elles ont remis des sommes d’argent ainsi que des cartes bancaires aux escrocs, qui les ont convaincues de les leur donner sous prétexte de contrôles.

En plus de l’argent volé directement aux victimes, des retraits bancaires ont été effectués par les auteurs. Ce lundi 25 juin, en collaboration avec la police cantonale genevoise, une personne, auteur supposé, a été interpellée. Alors qu'il était encore en possession de l’argent remis par les victimes. Une instruction pénale a été ouverte par le Ministère public et l’enquête confiée à la police judiciaire. 

Seniors ciblés en priorité

Les personnes âgées sont spécifiquement ciblées par ce genre d'escrocs, préviennent les forces de l'ordre. La police neuchâteloise rappelle qu’en aucun cas il ne faut remettre à des inconnus des cartes bancaires et leurs données, de même que toute autre valeur.

Les faux agents ou agentes racontent des histoires qui peuvent varier, mais dont le scénario prévoit toujours une visite à domicile pour mettre en sécurité de l’argent ou des objets de valeur.

Jamais la police ne mettra en sécurité vos objets de valeur, n’encaissera de l’argent sur le pas de votre porte ou ne vous demandera de fournir les codes d’accès à votre compte en banque. En aucun cas, des policiers ne demanderaient à des personnes de leur remettre des valeurs à des fins de contrôles. De même, aucun établissement bancaire n’agirait de la sorte. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la