Il a dit «non»!
Viola Amherd tente en vain de convaincre Lula de venir au Bürgenstock

La présidente de la Confédération Viola Amherd a tenté en vain à Genève de convaincre son homologue brésilien Luiz Inacio Lula da Silva de venir à la conférence sur l'Ukraine au Bürgenstock (NW). Le Brésil enverra son ambassadrice à Berne à la réunion.
Publié: 13.06.2024 à 16:49 heures
Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a rencontré pendant plusieurs dizaines de minutes la présidente de la Confédération Viola Amherd à Genève (archives).
sda-logo.jpeg
ATS Agence télégraphique suisse

La présidente de la Confédération Viola Amherd est toujours en discussion avec le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. Elle tenterait de le convaincre de venir à la conférence sur l'Ukraine au Bürgenstock (NW). Le Brésil a pour l'instant prévu d'envoyer son ambassadrice à Berne à la réunion.

Viola Amherd a encore rencontré jeudi après-midi pendant plus de 40 minutes celui qui préside actuellement le G20. Elle était notamment accompagnée du secrétaire d'Etat Alexandre Fasel. «Non», a répondu Lula à sa demande réitérée sur la conférence, selon des sources brésiliennes. Ce pays reste sur sa ligne de ne pas participer à haut niveau tant que la Russie n'est pas conviée.

Depuis deux jours, la Suisse a intensifié encore son offensive pour tenter de faire participer le Brésil au moins à un niveau ministériel, selon des sources convergentes. Le conseiller brésilien à la sécurité nationale Celso Amorim a lui-même discuté mercredi avec des représentants suisses.

Mais le Brésil n'enverra que son ambassadrice à Berne, a dit à Keystone-ATS l'ambassadeur brésilien à l'ONU à Genève.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la