En vue des élections fédérales
À Genève, la droite en pôle position pour récupérer les deux sièges aux États

La campagne des élections fédérales est lancée à Genève. Pour le Conseil national, 251 personnes sont en lice pour obtenir l'un des 12 sièges en jeu. Pour le Conseil des États, elles sont 13 à concourir pour les deux places — pré carré de la gauche depuis des années.
Publié: 09.08.2023 à 10:40 heures
|
Dernière mise à jour: 09.08.2023 à 10:48 heures
La campagne des élections fédérales commence à Genève.

La chancellerie de l'Etat de Genève a communiqué mardi les listes provisoires des candidatures à l'élection du Conseil national et au premier tour de l'élection du Conseil des Etats le 22 octobre prochain. Les listes définitives seront publiées le 14 août, à la suite du tirage au sort des numéros d'ordre.

Les candidats au Conseil national se répartissent sur 30 listes, ceux briguant le Conseil des Etats sur 9 listes. Pour la Chambre du peuple, la majorité des partis présente plusieurs listes sœurs afin de diminuer les risques de voix perdues.

La droite à l'attaque

A Genève, pour l'élection au Conseil national, Le Centre, le MCG, le PLR et l'UDC ont conclu un apparentement. Les quatre formations sont par ailleurs tombées d'accord pour proposer un «ticket commun» au deuxième tour de l'élection au Conseil des Etats.

Actuellement, les douze sièges genevois du Conseil national sont occupés par trois Verts, deux socialistes, deux PLR, deux UDC, un représentant du Centre, un Vert'libéral et une représentante d'Ensemble à gauche.

A la Chambre des cantons, c'est la gauche qui fait la loi pour Genève, avec l'écologiste Lisa Mazzone et le socialiste Carlo Sommaruga. La droite ambitionne de mettre fin à ce règne en se serrant les coudes.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la