Double non sur la santé
Les Vert'libéraux balaient les initiatives du PS et du Centre

Réunis ce samedi, les Vert'libéraux ont balayé les deux initiatives du PS et du Centre sur les coûts des primes maladie. L'une est jugée trop rigide, l'autre trop chère.
Publié: 27.04.2024 à 16:23 heures
Le président du PVL Jürg Grossen a été réélu samedi à Bienne.

Les Vert'libéraux réunis en assemblée générale samedi à Bienne ont balayé les initiatives du PS et du Centre visant respectivement à limiter les primes maladie et à freiner les coûts de la santé. La première est jugée trop rigide, l'autre trop chère. Les deux textes soumis à votation le 9 juin ont recueilli moins de 10 voix chacun, contre plus de 120 oppositions.

L'initiative sur le «frein aux coûts» ne précise pas comment atteindre ce but, critique le parti dans un communiqué. Elle «se concentre uniquement sur les coûts», ce qui est réducteur, poursuit le PVL, qui soutient en revanche le contre-projet.

Le parti est tout aussi opposé à l'initiative demandant que les primes maladie n'excèdent pas 10% du revenu. La classe moyenne a certes «besoin d'un allégement», mais «transférer la charge financière des cantons au gouvernement fédéral n'est pas viable», juge le PVL, qui soutient le contre-projet indirect. Enfin, le PVL plébiscite la nouvelle loi sur l'électricité et balaie l'initiative «Pour la liberté et l'intégrité physique».

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la