Des intérêts de gauche à droite
Au Palais fédéral, pas moins de 113 lobbyistes influent sur les primes d'assurance maladie

Peu de secteurs sont aussi bien représentés au Palais fédéral que celui de la santé. Dans les rangs bourgeois, nombreux sont les défenseurs des pharmas et des établissements hospitaliers. Et les lobbyistes des organisations de médecins foisonnent parmi les socialistes.
Publié: 02.10.2023 à 17:06 heures
Le secteur de la santé dispose de puissants lobbyistes au Palais fédéral. Aucun parti n'est meilleur qu'un autre et les payeurs de primes en font les frais.
Daniel Kestenholz

Pas étonnant que les primes d'assurance maladie augmentent de 8,7% l'année prochaine... En effet, les intérêts du secteur de la santé sont surreprésentés au Parlement fédéral.

La «SonntagsZeitung» a recensé 113 lobbyistes liés au domaine des soins qui se baladent au Palais fédéral pendant les sessions. Parmi eux, 90 sont des parlementaires et le reste des représentants professionnels externes.

Peu de représentants pour les payeurs de primes

La majorité représente des prestataires de services: regroupements de médecins, hôpitaux ou entreprises pharmaceutiques. Aucun d'entre eux ne veut que les coûts de la santé soient bas. Leur but? Des marges élevées, des bons salaires et toutes sortes d'autres avantages pour leur branche.

En revanche, une quantité homéopathique de lobbyistes s'active pour défendre les payeurs de primes.

Aucun parti ne se démarque des autres

Lorsqu'il est question de lobbying en politique, tout le monde se pointe du doigt. Mais aucun parti ne se démarque, comme le démontre le décompte du journal dominical alémanique.

Des Verts à l'UDC, des parlementaires sont affiliés au domaine de la santé. Bien entendu, à des niveaux divers et pour des objectifs différents.

Publicité

Certes, les intérêts de la pharma sont presque exclusivement défendus par des conseillers nationaux bourgeois comme Thomas de Courten (UDC/Berne) et Beat Walti (PLR/Zurich). En revanche, le Parti socialiste est le groupe qui compte le plus de mandats de lobbying auprès des organisations de médecins.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la