Chauffages de secours: attention, danger!
La crainte d'un effondrement du réseau électrique cet hiver grandit

Par peur d'une pénurie énergétique, des milliers de ménages s'équipent de poêles électriques. La crainte d'un effondrement du réseau s'accroît.
Publié: 31.07.2022 à 20:02 heures
|
Dernière mise à jour: 31.07.2022 à 20:04 heures
1/5
La crainte d'une crise énergétique en hiver augmente.
Sven Ziegler

Des milliers de personnes en Suisse se ruent actuellement sur les poêles électriques. Par rapport à l'année dernière, la demande de radiateurs a augmenté de 398% en juillet, annonce le distributeur en ligne Digitec Galaxus cette semaine.

La grande peur des acheteurs? La menace de pénurie de gaz en hiver, qui plane toujours au-dessus de la tête des Européens. Seuls 20% de la quantité habituelle de gaz sont acheminés vers l'Europe à cause de la guerre en Ukraine. Et si la Russie ferme complètement le robinet, l'hiver pourrait être très inconfortable. Dans le pire des cas, il pourrait donc faire très froid dans nos chaumières.

Mais les experts invitent à ne pas céder à la panique. Ils mettent en garde contre l'utilisation à grande échelle des poêles. En effet, beaucoup veulent pallier à la menace de pénurie de gaz en prévoyant des chauffages électriques de secours. Mais l'utilisation de milliers de ces articles simultanément pourrait «entraîner une grande instabilité pour le budget énergétique de la Suisse», avertit le directeur de l'Association des entreprises électriques suisses (AES) dans les pages de la «Sonntagszeitung».

Le four? Aussi envisagé!

Michael Frank craint que la consommation d'électricité n'augmente «massivement» en raison de cette utilisation soudaine de chauffages électriques en nombre. «Nous aurions alors un gros problème de réserve non seulement de gaz, mais aussi d'électricité!»

Selon lui, le risque est grand que les lacs d'accumulation se vident plus rapidement. Or, ceux-ci sont essentiels pour l'approvisionnement en électricité lors des mois d'hiver. C'est pourquoi il déconseille d'utiliser des poêles électriques pour le chauffage.

Les experts craignent en outre que certains aient l'idée de chauffer leur appartement à l'aide du four. Ceux-ci consomment tout autant d'électricité...

Publicité

Vers une interdiction des poêles électriques?

En Suisse, quelque 300'000 ménages se chauffent au gaz. Comment pourra-t-on tenir notre salon au chaud en cas de pénurie de gaz? La réponse n'est pas claire. Interrogées par la «Sonntagszeitung», les autorités se renvoient la patate chaude. L'Office fédéral pour l'approvisionnement du pays (OFAE) fait savoir que le Conseil fédéral se penchera prochainement sur cette question.

Les autorités mettent elles aussi en garde contre l'utilisation de chauffages électriques. Ceux-ci «aggraveraient la situation». En théorie, le gouvernement peut interdire ces poêles de secours. Mais comment une telle interdiction pourrait-elle être mise en œuvre et contrôlée? Cela reste encore à déterminer.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la