Anguille sous roche?
Les CFF proposent des rabais sur les AG afin d'attirer les clients

Les CFF et d'autres entreprises ferroviaires veulent à tout prix faire revenir les clients réguliers. Cela provoque le mécontentement des abonnés fidèles.
Publié: 22.01.2023 à 06:31 heures
|
Dernière mise à jour: 22.01.2023 à 08:01 heures
Jusqu'à 700 francs de rabais, mais seulement pour les nouveaux clients. Les fidèles, eux, doivent se contenter de cartes-cadeaux.
Blick_Portrait_1606.JPG
Thomas Schlittler

La pandémie et le triomphe du télétravail ont privé les transports publics suisses de dizaines de milliers d'habitués. De fin 2019 à l'été 2021, le nombre d'abonnements généraux (AG) est passé de 500'000 à 395'000.

Depuis quelques mois, Tabea W.*, 34 ans, fait partie des renégats à Winterthour (ZH). En août, elle a renoncé au luxe d'un AG de deuxième classe, qui coûte 3860 francs par an. Premièrement, parce qu'elle se rend aussi au travail à vélo. Deuxièmement, parce qu'elle a acheté une voiture au début de l'année. Tabea W. se contente désormais d'un abonnement demi-tarif.

«Retrouver cette liberté»

Mais les CFF ne s'en contentent pas. A la fin de l'année, ils ont écrit à l'ex-propriétaire de l'AG une lettre dans laquelle ils vantent les avantages de l'abonnement général: «Avec l'AG, vous circulez librement dans la plupart des transports publics de Suisse», peut-on y lire. Et plus loin: «Il n'est jamais trop tard pour retrouver cette liberté.»

Etant donné que de simples mots n'incitent probablement pas quelqu'un à changer d'avis, le responsable du Contact Center des CFF a aussitôt fait une offre généreuse. «A l'achat d'un AG 2e classe, vous bénéficiez maintenant d'un rabais de 400 francs pour une courte durée.» Pour l'achat d'un AG 1ère classe, il a même offert une réduction de 700 francs.

27'000 ex-titulaires d'un AG peuvent profiter de cette action Winback. Pour eux, les offres sont alléchantes. Mais pour les clients des chemins de fer qui ont conservé leur AG, la campagne suscite le mécontentement. «C'est justement dans le domaine du service public et en l'absence de prestataires concurrents que tout le monde devrait pouvoir bénéficier de réductions et pas seulement une partie des clients», déclare Bastian Bommer, membre du comité de Pro Bahn Suisse.

Des cartes-cadeaux pour les fidèles

Essayer de récupérer des ex-détenteurs de l'AG avec des rabais irrite donc certains clients «fidèles».

Publicité

Les CFF ne souhaitent pas commenter cette action et rappellent que la mesure a été décidée par toutes les entreprises de transports publics et les communautés. L'organisation sectorielle Alliance SwissPass est responsable de la campagne.

Leur service de presse ne veut pas répondre à la question de savoir si les clients fidèles de l'AG pourraient se sentir pris pour des imbéciles par cette action. Au lieu de cela, le porte-parole Reto Hügli souligne qu'il s'agit d'une mesure d'acquisition de l'AG, que le rabais pour la clientèle est unique - et que l'année prochaine, il faudra payer le prix normal de l'AG.

S'adressant à la clientèle fidèle, le porte-parole déclare: «Pour les remercier, les détenteurs actuels de l'AG reçoivent les cartes de co-voyage qui sont très appréciées.» Toutefois, il devrait sauter aux yeux de la branche des Transports publics qu'une carte journalière de covoiturage ne vaut pas près de 700 francs.

Mais ce n'est pas seulement à cause des voix critiques que les généreux rabais pour les renégats des CFF pourraient bientôt appartenir à l'histoire. Les chiffres vont également dans ce sens: en décembre 2021, 431'000 abonnements généraux étaient à nouveau en circulation, et la tendance est à la hausse. Il est donc bien possible que CFF & Co. ne doivent bientôt plus mendier le retour des abonnés.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la