221 millions investis
L'industrie pharmaceutique subventionne à hauteur de millions la santé suisse

L'industrie pharmaceutique verse chaque année des millions pour attirer les médecins à des congrès ou pour sponsoriser des hôpitaux et d'autres institutions du secteur de la santé. En 2022, Novartis occupe toujours la première place, avec 31 millions de francs.
Publié: 14.09.2023 à 06:08 heures
|
Dernière mise à jour: 14.09.2023 à 09:51 heures
L'entreprise pharmaceutique Novartis a versé 31 millions de francs en 2022.

L'année dernière, 65 entreprises pharmaceutiques ont versé au total 221 millions de francs aux médecins, hôpitaux, sociétés spécialisées, organisations de patients et autres institutions du secteur de la santé. Ce montant s'élève à 196 millions de francs pour l'année précédente. Le plus généreux est actuellement Novartis avec 31 millions de francs, suivi de Roche (21,9 millions de francs) et Pfizer (20 millions de francs). C'est ce que montre une évaluation réalisée par le Ringier Axel Springer Research Network. Le «Beobachter», la «Handelszeitung», le «Blick» et le «SonntagsBlick» ont participé à l'évaluation des données.

1,4 milliard de subventions

Une rétrospective montre que chaque année, l'industrie pharmaceutique paye toujours plus pour les professionnels de la santé et les hôpitaux. En 2015, lorsque l'autorégulation de la branche pharmaceutique a été introduite, toutes les entreprises ont payé au total 141 millions de francs, ce montant est désormais passé à 221 millions. Sur les huit dernières années, ces subventions aux médecins et aux hôpitaux s'élèvent au montant astronomique de 1,4 milliard de francs.

Les entreprises pharmaceutiques paient par exemple aux médecins des frais de congrès, des frais d'hébergement, des honoraires de conseil ou sponsorisent des manifestations de formation continue de réseaux de médecins, d'hôpitaux et de cercles de qualité.

En outre, les entreprises pharmaceutiques paient les hôpitaux pour des projets de recherche clinique. Depuis 2015, les entreprises pharmaceutiques publient ces chiffres en vertu d'une réglementation interne à la branche en matière de transparence (code de coopération pharmaceutique).

En 2022, les entreprises pharmaceutiques ont versé environ 7,5 millions de francs directement aux médecins, soit un million de plus que l'année précédente. Le montant le plus élevé a été versé à un spécialiste de l'ostéoporose résidant sur les bords du lac Léman. Versé par une seule entreprise, comme l'indique le «Beobachter»: la société Mylan Pharma GmbH de Steinhausen dans le canton de Zoug, qui appartient au groupe international Votaris. Mylan est active sur le marché pharmaceutique, entre autres avec des médicaments dans le domaine de l'ostéoporose.

Voici comment se composent les 221 millions

Le nombre de médecins qui se font payer des frais de congrès, des dépenses et des honoraires de conseil par des entreprises pharmaceutiques a augmenté l'année dernière de 3289 à 3698 personnes, après avoir baissé les années précédentes. En 2015, ils étaient encore 4131 médecins à se faire payer des frais de congrès et des dépenses par l'industrie pharmaceutique ou même à figurer sur leur liste de salaires (mandats de conseil, honoraires de conférencier).

Publicité

Comment se composent les 221 millions de francs versés l'an dernier par l'industrie pharmaceutique au système de santé? Les entreprises ont versé 7,5 millions de francs, soit environ un million de plus que l'année précédente, directement aux médecins (+15%).

Les fonds de sponsoring versés par les entreprises pharmaceutiques aux hôpitaux, aux réseaux de médecins, aux organisations de patients, aux sociétés spécialisées et à d'autres institutions du système de santé se sont élevés à 124 millions (106 millions de francs l'année précédente, soit une augmentation de 17%).

Sous le terme «recherche et développement», les entreprises pharmaceutiques financent les hôpitaux à hauteur de 89,7 millions de francs (année précédente: 82,4 millions de francs, +9%) pour des projets de recherche clinique. On ne sait pas quel hôpital en bénéficie – ce manque de transparence étant justifié par le secret de la recherche. En d'autres termes, la plus grande partie de l'argent versé aux hôpitaux n'est toujours pas divulguée.

Pharmagelder.ch est un projet du Ringier Axel Springer Research Network, l'analyse a été effectuée par Beobachter, «Handelszeitung», «Blick» et «Sonntags-Blick».

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la