«Prospérité commune dans le monde»
Le président chinois Xi Jinping se rend au Kazakhstan pour une visite d'Etat

Le président chinois Xi Jinping est arrivé mardi au Kazakhstan pour une visite d'Etat et un sommet régional, au moment où la Chine intensifie ses efforts diplomatiques en Asie centrale.
Publié: 02.07.2024 à 09:23 heures
Lors de son déplacement, son cinquième au Kazakhstan, le dirigeant chinois assistera à la 24e réunion du Conseil des chefs d'Etat de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), organisée à Astana.

Le président chinois Xi Jinping est arrivé mardi au Kazakhstan pour une visite d'Etat et un sommet régional, au moment où la Chine intensifie ses efforts diplomatiques en Asie centrale.

A son arrivée à l'aéroport, il a été accueilli par le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev, selon la télévision d'Etat chinoise CCTV. L'avion présidentiel avait au préalable été escorté par deux avions de chasse de l'armée kazakhe à son entrée dans l'espace aérien du pays, toujours selon la même source.

Son 5ème déplacement au Kazakhstan

Lors de son déplacement, son cinquième au Kazakhstan, le dirigeant chinois assistera à la 24e réunion du Conseil des chefs d'Etat de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), organisée à Astana. Il se rendra ensuite en visite d'Etat au Tadjikistan jusqu'à samedi, a précisé l'agence officielle Chine nouvelle.

Xi Jinping est accompagné du ministre des Affaires étrangères Wang Yi ainsi que de Cai Qi, membre du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC), selon l'agence.

Les membres permanents de l'OCS sont le Kazakhstan, l'Inde, la Chine, le Kirghizistan, le Pakistan, la Russie, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan et, depuis l'an dernier, l'Iran. Ils représentent au total la moitié de la population mondiale. Cette année, le Bélarus devrait aussi devenir membre, une décision annoncée lors du sommet de l'OCS de 2023, organisé virtuellement par l'Inde.

«Renforcer le consensus»

Le sommet de cette année permettra «de contribuer à renforcer le consensus entre toutes les parties et à promouvoir la sécurité, la stabilité et le développement des pays membres», ainsi qu'à faire progresser «la paix durable et la prospérité commune dans le monde», a assuré lundi Mao Ning, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Publicité

L'étape à Astana sera aussi l'occasion d'avoir des discussions «en profondeur» avec le président kazakh «au sujet des relations bilatérales, de la coopération dans des secteurs-clés, et du paysage régional et international», a-t-elle ajouté.

Au Tadjikistan, où Xi Jinping effectuera sa deuxième visite, il travaillera avec son homologue sur «le renforcement des relations entre la Chine et le Tadjikistan», a aussi souligné la porte-parole.

Intensification des efforts diplomatiques

Pékin a récemment intensifié ses efforts diplomatiques en Asie centrale, le président chinois appelant à un approfondissement des liens économiques lors d'un sommet organisé par la Chine en mai dernier, auquel ont participé les dirigeants de plusieurs pays de la région.

Les visites d'Etat sont organisées à l'invitation du président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev et du président tadjik Emomali Rakhmon, indique mardi Chine nouvelle. L'Asie centrale est un maillon essentiel du projet chinois des Nouvelles routes de la soie, un vaste chantier d'infrastructures lancé il y a dix ans sous l'impulsion de Xi Jinping.

Publicité

Pékin cherche aussi à profiter dans la région des retombées de l'invasion de l'Ukraine par Moscou en 2022, qui pousse les anciens Etats soviétiques à s'inquiéter d'une Russie de plus en plus belliqueuse. A l'issue du sommet d'Astana, la Chine occupera la présidence tournante de l'OCS pour la période 2024-2025. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la