Plans et cartes retrouvés
Le Hamas a préparé son attaque avec minutie

Le week-end dernier, les milices du Hamas ont pris d'assaut par surprise le territoire israélien. Il s'avère que les combattants étaient minutieusement préparés.
Publié: 13.10.2023 à 21:12 heures
1/5
Cette fiche détaille quel char dispose de quels points faibles.
Blick_Portrait_1697.JPG
Sven Ziegler

L'opinion publique mondiale s'est tournée vers Israël ce week-end, comme paralysée. Les militants du Hamas de la bande de Gaza ont envahi le territoire israélien, tuant et enlevant des centaines de personnes. Pendant ce temps, des milliers de roquettes ont été lancées sur des localités. Le gigantesque appareil de sécurité israélien n'était pas préparé à une telle attaque, même le Hamas s'est dit «surpris» de son propre succès lors de ce terrible assaut.

Des recherches menées par le Wall Street Journal (WSJ) montrent aujourd'hui que le Hamas a pu se préparer minutieusement à l'attaque. Ainsi, les combattants «portaient sur eux des cartes détaillées des villes et des bases militaires», écrit le journal. Les documents, rédigés en arabe, auraient été trouvés sur des assaillants tués, certains des écrits ayant également été abandonnés dans la rue.

Plusieurs équipes ont planifié l'attaque

Selon le WSJ, les documents indiqueraient que le Hamas ne visait pas uniquement des cibles militaires. Les attaques auraient également été menées dans le but d'attaquer des cibles civiles et de prendre des otages. Ainsi, un document de 14 pages décrit un plan précis visant à attaquer le kibboutz Mefalsim et à enlever ses habitants. Le document a été rédigé en juin.

Le plan montre comment les terroristes ont planifié leur attaque en détail. Une certaine équipe devait découper des trous dans une clôture de sécurité, tandis que d'autres devaient systématiquement fouiller le village. Une autre équipe devait enregistrer d'éventuels combats avec l'armée israélienne, dont la position se trouvait «à environ trois à cinq minutes». Le document précise en outre à quel moment précis l'armée israélienne effectue ses tournées de contrôle et quel commandant est en service à quelles heures.

En effet, Mefalsim a été attaqué samedi. Les habitants ont toutefois réussi à repousser l'attaque. En revanche, dans d'autres localités, de nombreuses personnes ont été enlevées ou tuées.

«Ce plan montre à quel point le Hamas a agi de manière systématique. Les cartes indiquaient les groupes de personnes possibles, les synagogues et les jardins d'enfants. Ils étaient préparés, dans les moindres détails», a déclaré l'ex-agent de sécurité israélien Eyal Pinko au WSJ.

Publicité

Entraînements à la frontière

Sur Telegram, des secouristes israéliens ont également publié des notes en arabe contenant des informations sur l'équipement de l'armée israélienne. Le petit papier, plié plusieurs fois, est accompagné des images de tous les chars israéliens et de leurs points faibles. Il décrit par exemple à quelle distance et avec quelle arme il faut tirer sur un char donné pour le mettre efficacement hors d'état de nuire.

On ne sait toutefois pas pourquoi Israël n'a rien remarqué de ces préparatifs. Selon un reportage de CNN, certains combattants du Hamas se sont entraînés à différents scénarios en décembre 2022, en terrain ouvert et à moins de deux kilomètres de la frontière israélienne.

Dans la vidéo, le Hamas «s'entraîne» par exemple à la prise d'otages ou aux tirs de lance-roquettes. L'armée israélienne a déclaré à CNN que le Hamas disposait de «nombreux sites d'entraînement». 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la