Pas de relâchement hâtif!
L'un des chefs du corps médical mondial craint le variant Delta

Dans de nombreux pays, dont la Suisse, les assouplissements suivent la baisse du nombre d'infections. Toutefois, le président du Conseil de l'Association médicale mondiale met en garde contre tout relâchement prématuré face à la menace que le variant Delta représente.
Publié: 18.06.2021 à 17:56 heures
1/7
Le président du Conseil de l'Association médicale mondiale, Frank Ulrich Montgomery, met en garde contre les mesures d'assouplissements prématurées.
Andrea Cattani

Avec les températures plus qu’estivales, la tentation de se relâcher et de se passer des masques est grande. D’autant plus que le nombre d’infections est en baisse constante et que le Conseil fédéral envisage d’assouplir davantage les mesures pour lutter contre le coronavirus.

Les assouplissements successifs dans de nombreux pays européens inquiètent Frank Ulrich Montgomery. Le président du Conseil de l’Association médicale mondiale déconseille vivement de se précipiter vers un retour à la normale et une levée de toute restriction. La raison de sa prudence tient en une lettre grecque: Delta, le nom donné au variant du coronavirus qui est apparu en Inde. Ce dernier se propage plus rapidement que les variants précédents et provoque déjà le retour de mesures de restrictions sévères dans plusieurs pays.

Face au variant Delta, Lisbonne s’emmure

Lisbonne, la capitale portugaise, est l’un des lieux où le variant Delta circule le plus. Récemment, 928 cas y ont été signalés en 24 heures. Il s’agit d’un sérieux revers pour le pays, qui a été durement touché par la pandémie au printemps et qui a depuis pu se targuer d’une attitude exemplaire en appliquant des mesures rigoureuses.

Selon Frank Ulrich Montgomery, le variant Delta est plus contagieux car il décuple très rapidement la charge vitale au niveau de la gorge. «Les personnes infectées peuvent donc contaminer d’autres personnes avant même qu’elles ne se rendent compte qu’elles sont porteuses du virus», explique le radiologue aux médias allemands.

Les autorités portugaises ont réagi de manière radicale et ont bouclé la capitale.

L’Angleterre a dû reporter le «jour de la libération»

D’autres pays doivent également ralentir les mesures d’assouplissement déjà prévues à cause du variant apparu en Inde. Au Pays de Galles, le chef du gouvernement gallois Mark Drakeford annonce sur Twitter que son équipe a «examiné toutes les données» et qu’ils vont «reporter de quatre semaines les assouplissements des restrictions». Le chef du gouvernement a fait cette annonce malgré le fait que le Pays de Galles reste le champion de la vaccination et enregistre le plus faible nombre de contaminations du Royaume-Uni. Mais Mark Drakeford ajoute également que des cas du variant Delta ont été détectés dans toutes les régions du pays.

Publicité

Cette annonce suit celle du Premier ministre Boris Johnson, qui a reporté en début de semaine le «jour de la libération» et ses assouplissements tant attendus en Angleterre.

Le président du conseil de l’Association médicale mondiale Frank Ulrich Montgomery craint une répétition des erreurs commises l’année dernière si les gouvernements se laissent aller à des assouplissements prématurés et que trop de voyageurs non vaccinés rentrent chez eux à la fin de l’été.

La vaccination protège «assez bien» contre le variant Delta

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a également le variant Delta dans sa ligne de mire, comme l’a indiqué Virginie Masserey, responsable de la section «Programme de lutte contre les infections et de vaccination», lors d’une conférence de presse mercredi dernier.

En Suisse, la propagation de ce variant du Covid-19 est encore relativement faible, a-t-elle déclaré, tout en ajoutant: «Nous devons absolument garder le contrôle sur la situation.» Pour l’OFSP, la seule réponse possible face à la propagation est le vaccin. Les personnes entièrement vaccinées sont «assez bien protégées» contre le variant Delta, a assuré Virginie Masserey. (cat/SDA)

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la