Les militants haussent le ton
Les activistes du climat comptent paralyser toute l'Allemagne

Le groupe Letzte Generation (en français, Dernière génération) veut inciter le gouvernement allemand à protéger davantage le climat. Le groupe annonce des actions dans tout le pays. Un exemple qui sera suivi par les militants suisses?
Publié: 14.07.2023 à 12:56 heures
|
Dernière mise à jour: 16.07.2023 à 09:26 heures
1/10
Jeudi, les militants climatiques ont paralysé les aéroports de Hambourg et de Düsseldorf.
RMS_Portrait_AUTOR_250.JPG
Marian Nadler

Vous vous souvenez assurément de ce chauffeur de camion qui a pété les plombs et foncé sur un activiste du climat en Allemagne? Cette scène hallucinante, trahissant un ras-le-bol d’une bonne partie de la population des pays pris pour cible par ces actions coup de poing, risque fort de se reproduire vendredi.

En Allemagne, la température sur le bitume devrait monter encore de quelques degrés. Et, pas seulement sous l’effet de la canicule. Chez notre grand voisin nordique, le groupe d’activistes de Letzte Generation (en français, Dernière génération) a décidé de frapper fort en cette fin de semaine. Ambition: la paralysie totale du pays via une action de grande envergure, prévue dans 26 villes.

Source d’inspiration pour les activistes suisses, les militants allemands avaient déjà pris d’assaut les tarmacs des aéroports des villes allemandes de Hambourg et de Düsseldorf hier, se collant aux pistes d’atterrissage. Plusieurs vols avaient été annulés, en pleine migration des vacanciers.

«Nous enfreignons la loi»

D’innombrables actions de protestation ont lieu aujourd’hui, notamment à Berlin, Braunschweig, Dresde, Fribourg, Leipzig, Munich, Nuremberg, Potsdam et Ulm. Dans la capitale allemande, plusieurs personnes se sont déjà collées sur l’asphalte à proximité de la colonne de la Victoire.

Lors d’un blocage à Dresde, les militants ont affiché une banderole sur laquelle il était écrit «Nous enfreignons la loi», non pas en référence à leur action, mais à la protection du climat. Les militants portaient des masques à l’effigie de membres du gouvernement comme le chancelier Olaf Scholz, le ministre de l’Économie Robert Habeck ou le ministre des Transports Volker Wissing.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Violent accident à Nuremberg

À Nuremberg, les militants ont occupé trois carrefours. La police a pu rapidement disperser les blocages, mais un grave carambolage s’est produit dans l’embouteillage qui s’est formé. Un automobiliste n’est pas parvenu à freiner à temps et a foncé dans un camion. La voiture a été projetée presque à moitié sous le semi-remorque.

Publicité

L’automobiliste a été grièvement blessé et sa vie est en danger, selon le journal «Nordbayern». Il a été immédiatement transporté à l’hôpital.

Jeudi, la ville de Nuremberg avait expressément interdit dans un arrêté général que les chaussées soient utilisées pour des manifestations. De telles actions peuvent être considérées comme des infractions administratives, passibles d’une amende allant jusqu’à 3000 euros (environ 2900 francs). L’organisateur ou le responsable de la manifestation peut même se voir infliger une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an par ordonnance générale.

Que prévoit Letzte Generation?

Cette nouvelle vague de protestations est motivée par l’engagement jugé insuffisant du gouvernement allemand en faveur de la réduction des gaz à effet de serre nocifs pour le climat, en particulier dans le secteur des transports, selon Letzte Generation. C’est ce qu’a fait savoir un porte-parole à l’agence de presse allemande Deutsche Presse Agentur (DPA), annonçant «une vague de protestations spéciale qui rendra transparente la violation de la loi par le gouvernement».

Le groupement reproche au ministre des Transports, Volker Wissing, de ne pas avoir présenté de programme immédiat pour respecter les plafonds fixés par la loi sur la protection du climat, malgré l’obligation légale.

Publicité

Jet privé aspergé de peinture

Depuis des mois, le mouvement tente de faire entendre ses revendications par des actions de collage dans les rues. Des bâtiments ou des jets privés ont également été aspergés de peinture.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la