Deux jours après le rappel à l'ordre du DFAE
Depuis Moscou, l'UDC Roger Köppel provoque sur Twitter

Le DFAE a convoqué jeudi l'ambassadeur russe. Celui-ci avait menacé de prison un journaliste de la «NZZ» pour un de ses reportages en Ukraine. Deux jours plus tard, le conseiller national UDC et chef de la «Weltwoche» Roger Köppel provoque avec des tweets depuis Moscou.
Publié: 24.04.2023 à 09:41 heures
|
Dernière mise à jour: 24.04.2023 à 09:43 heures
1/5
Le conseiller national UDC Roger Köppel a tweeté ce week-end depuis Moscou.
Tobias Ochsenbein

C’est une nouvelle provocation de la part du conseiller national UDC et directeur de la «Weltwoche» Roger Köppel. Ce week-end, le politicien a publié des messages sur Twitter en direct depuis… Moscou. C’est dans la capitale russe que le journaliste a enregistré son fameux format vidéo «Weltwoche Daily». Dans cet épisode, il y critique entre autres (et une fois de plus) «l’image très unilatérale qui nous est présentée dans nos médias».

Les Russes n’ont pas de mal à acheter ce qu’ils désirent, assure Roger Köppel à sa caméra dans une rue commerçante du centre de Moscou. «Il ne semble pas que la Russie soit en difficulté ici.» Au contraire, tous les produits occidentaux sont disponibles, poursuit le conseiller national.

Critiques aussi contre l’Allemagne

Les enregistrements de Roger Köppel depuis Moscou ont de quoi faire réagir. D’autant qu’ils sont publiés deux jours seulement après la convocation du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de l’ambassadeur russe, Sergej Garmonin, à Berne après des menaces contre un journaliste de la «NZZ».

Le conseiller national UDC tire également à boulets rouges sur notre voisin du nord sur le réseau social à l’oiseau bleu. «Attention à l’Allemagne! À Moscou, il n’y a pas que les lampes qui brillent (beaucoup d’électricité). Le réseau de téléphonie mobile est également beaucoup plus rapide qu’à Berlin. Beaucoup plus rapide», tweete-t-il depuis une rue commerçante brillamment éclairée.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Provocations aussi contre les adversaires politiques

Depuis la capitale russe, les adversaires politiques de Roger Köppel en prennent aussi pour leur grade: «Aucune trace des Verts», tweete Köppel. Le tweet est accompagné d’un selfie devant Hulk, le personnage de Marvel.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Les provocations de Roger Köppel ne sont pas bien accueillies. La conseillère nationale des Vert-e-s Meret Schneider écrit par exemple en réponse au tweet du politicien UDC sur l’électricité: «… et en l’absence de processus démocratiques, on peut aussi agir politiquement bien plus rapidement. Beaucoup plus rapidement. S’indigner ou ne pas s’indigner, telle est la question.»

Publicité

Le comédien Viktor Giacobbo renchérit: «Un Electro-Boy content avec un smartphone dans le lumineux pays de Poutine!»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Michael Durrer, président des Vert-e-s du canton de Bâle-Campagne, n’a pas non plus apprécié les publications du journaliste. Il tweete: «Roger Köppel avec ses manières habituelles et répugnantes.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

De nombreux autres utilisateurs de Twitter condamnent la visite de Roger Köppel à Moscou et l’accusent de soutenir Vladimir Poutine. Ils comparent le voyage du conseiller national à un voyage qu’il avait effectué en 2018 à Chemnitz, en Allemagne. À l’époque, Roger Köppel avait été photographié en train de griffonner des notes à côté d’un néonazi condamné.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la