Un an après son accident de voiture
Tiger Woods se sent en mesure de revenir sur le circuit

Tiger Woods se sent capable de revenir un jour sur le circuit professionnel, à 46 ans, mais il n'a aucune idée de la date à laquelle ce serait possible, un an après son grave accident de voiture.
Publié: 17.02.2022 à 10:43 heures
|
Dernière mise à jour: 17.02.2022 à 11:55 heures
Tiger Woods devant les médias mercredi à Los Angeles.

«Je suis en mesure de revenir, oui», a dit l'ancien numéro 1 mondial mercredi, la veille du 1er tour du Genesis Invitational dont il est l'un des parrains au Riviera Country Club. «J'aimerais pouvoir vous dire quand je rejouerai, j'aimerais le savoir, mais je ne le sais pas», a aussitôt ajouté le vainqueur de quinze Majeurs, grièvement blessé à une jambe en février 2021.

«Mes activités golfiques sont très limitées. Je peux jouer des coups d'approche et putter très bien, taper des fers courts très bien aussi, mais je ne peux pas encore frapper loin, parce que je dois plus solliciter ma jambe», a-t-il précisé. De quoi calmer les fans les plus enthousiastes qui rêvaient d'un retour de Woods au prochain Masters, en avril à Augusta. Il était déjà réapparu en public en décembre, avec son fils Charlie, prenant la 2e place du PNC Championship en Floride, une compétition en famille.

«J'ai eu beaucoup de chance»

C'était plus facile qu'un tournoi du PGA Tour, car Tiger se déplaçait dans une voiturette de golf. Rien à voir avec un tournoi du circuit professionnel, qui semble pour l'instant un objectif trop compliqué, en jouant plusieurs tours d'affilée à pied.

«J'ai eu vraiment beaucoup de chance», a-t-il également rappelé, lui qui avait failli perdre l'usage de sa jambe droite dans son accident de la route.

«Je continue à travailler sur la partie marche, sur la force (de mes jambes). Ça prend du temps», a aussi dit Woods. «Ce qui est frustrant, c'est que je ne peux pas fixer la feuille de route. J'aimerais être à un certain point, mais je n'y suis pas. Il faut juste que je continue à travailler. Je progresse, oui, mais pas à la vitesse que je souhaite. Il y a aussi le facteur de l'âge. Je ne guéris pas aussi vite qu'avant, et c'est frustrant», a aussi regretté le Tigre, 46 ans.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la