Ils se font passer pour vos amis
Une arnaque aux codes de vérification circule sur WhatsApp

À l'image du reste du monde, la cybercriminalité est en hausse en Suisse. Des pirates informatiques tentent désormais d'obtenir les données WhatsApp de citoyens suisses avec une nouvelle arnaque.
Publié: 28.07.2021 à 08:53 heures
|
Dernière mise à jour: 28.07.2021 à 11:20 heures
Des pirates informatiques tentent d'obtenir les données Whatsapp de citoyens suisses avec une nouvelle arnaque. Ils utilisent un code de vérification pour accéder aux comptes Whatsapp.

Les attaques de pirates informatiques sont chose perfide. Deux ou trois clics erronés et des données personnelles peuvent se retrouver entre des mains malveillantes. Désormais, la prudence est également de mise sur WhatsApp. Avec une simple astuce, les hackers peuvent mettre la main sur n’importe quel historique de conversation.

L’arnaque la plus dangereuse de WhatsApp est probablement celle liée à des codes de vérification. Les cybercriminels tentent d’accéder aux comptes d’autres personnes via le sésame. Même la police met en garde contre cette escroquerie, comme l’écrit le journal britannique «The Sun».

L’astuce mise sur la confiance

L’arnaque du code de vérification fonctionne comme suit: les pirates écrivent aux victimes potentielles via un compte WhatsApp déjà piraté. Très souvent, il s’agit des comptes d’amis ou de connaissances à partir desquels les fraudeurs les contactent. Ils prétendent être cet ami ou cette connaissance.

En même temps, la victime reçoit un code de vérification par SMS ou par e-mail, qui redirige vers WhatsApp. Ce code n’est en fait reçu que lorsqu’on essaie d’apporter des modifications au compte ou de se connecter à un nouvel appareil.

Mieux vaut appeler pour vérifier

Le pirate, qui se fait passer pour un ami ou une connaissance, prétend avoir envoyé par erreur le code de vérification au mauvais numéro. Il demande à la victime d’envoyer le numéro à six chiffres. Une fois que le pirate dispose du code, il peut se connecter au compte de sa victime, lire les messages et escroquer d’autres personnes.

Par conséquent, la règle de base est la suivante: vous ne devez jamais laisser passer un code de vérification. Si vous recevez un message suspect d’un ami, ça vaut la peine de l’appeler. Il n’est pas rare que les personnes piratées ne se rendent même pas compte qu’elles ont été victimes d’une escroquerie et que leur compte est utilisé à mauvais escient.

Publicité

(gif)


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la