Qui s'emparera du penthouse à 12 millions?
Un mini Dubaï va voir le jour dans cette ville suisse

La commune de Dübendorf à Zurich est en plein essor. Après avoir construit les trois plus hauts immeubles résidentiels de Suisse, les investisseurs de la ville continuent de viser haut. L'administration municipale est mise au défi.
Publié: 30.12.2023 à 08:23 heures
|
Dernière mise à jour: 30.12.2023 à 09:10 heures
1/4
Ici, c'est un mini Dubaï qui se construit. Sur le haut plateau du hameau de Stettbach, dans la ville de Dübendorf, les tours résidentielles s'élèvent toujours plus haut vers le ciel.
RMS_Portrait_AUTOR_377.JPG
Martin Schmidt

Les façades de fenêtres noires alternent avec des éléments de béton incurvés de couleur gris clair. Les trois tours baptisées «Three Point» sur le haut plateau dans le hameau de Stettbach font penser à des carcasses géantes. Au printemps, les 445 appartements situés sur le territoire de la ville de Dübendorf, à Zurich, devraient déborder de vie. Avec 103, 111 et 113 mètres, le trio représente les plus hauts immeubles d'habitation de Suisse. Depuis novembre, les lumières sont allumées tard le soir dans quelques appartements déjà habités.

Depuis le début du millénaire, la ville a connu une croissance de près de 50% pour atteindre aujourd'hui la barre des 30'000 habitants. «La ville de Dübendorf a été surprise par son énorme développement», déclare Liliane Haltmeier, architecte et membre de la commission du paysage urbain de la ville. L'accès idéal aux transports publics avec le Glatttalbahn et le S-Bahn a joué un grand rôle. De plus, d'immenses réserves de terrains à bâtir attirent de nombreux investisseurs. Et ceux-ci ont longtemps eu le droit de s'en donner à cœur joie sur la prairie verte. C'est de cette époque que date la Tour Jabee, achevée en 2019 et qui a la forme d'un rouge à lèvres surdimensionné. 218 appartements se trouvent dans cette tour de 100 mètres de haut.

L'appartement le plus cher de Dübendorf coûte 12 millions

Les investisseurs continuent de viser haut à Dübendorf. À environ 200 mètres du projet Three Point, se trouve une autre tour, la Sorrento, haute de 60 mètres et comprenant 116 appartements. Cette dernière sera habitable dès cet été. Dans le voisinage immédiat, de lourds engins de chantier sont arrivés en février et ont démoli plusieurs anciens immeubles d'habitation qui ont cédé la place à la tour Sky. 150 appartements se répartissent sur 60 mètres de hauteur. En 2020, la tour Giessenturm, haute de 85 mètres et abritant plus de 330 appartements, a vu le jour au nord-ouest de la ville. En outre, les trois tours Hofgarten, avec plus de 400 appartements, devraient être érigées sur le haut plateau d'ici 2028.

Dübendorf se transforme en un mini Dubaï. Dans cette métropole de plusieurs millions d'habitants située dans les Émirats, les prix au mètre carré et les immeubles résidentiels ont atteint des sommets ces dernières années. Près de 300 gratte-ciel caractérisent le paysage urbain de Dubaï. Rien d'étonnant donc à ce qu'un autre surnom vienne s'ajouter à celui de «Dübi», soit «Dübai».

Le boom aux portes de la ville de Zurich fait grimper les prix de l'immobilier. On parle d'une augmentation de 116% en 20 ans, comme le montrent les chiffres du portail d'évaluation Realadvisor. La hausse est ainsi de 35% supérieure à la moyenne suisse. L'un des appartements les plus chers de tout Dübendorf est toujours à vendre. Il s'agit d'un penthouse de 414 mètres carrés au dernier étage de la plus petite des trois tours Three Point. Coût? 12 millions de francs.

La population ne cesse de croître

«Il est prévisible que quelques autres tours viendront encore s'ajouter à la liste», déclare Dominic Müller, chef du département de la construction de la ville de Dübendorf. Ce développement urbain est souhaité et se concentrera sur les zones bien desservies du haut plateau, Giessen et le long de la Glatttalbahn. Dominic Müller s'attend à ce que la population continue de croître de 500 à 600 habitants par an.

Publicité

Les responsables de la ville en ont tiré des leçons. Un concept de ce type doit garantir que le développement rapide se fasse avec la qualité nécessaire. «Plus un lieu est construit de manière dense, plus il devient important de concevoir des espaces ouverts tels que des zones de rencontre, des terrains de jeux, des espaces verts ou des parcs pour les jeunes», explique Liliane Haltmeier. Ce n'est que fin septembre que la ville a pu inaugurer un parc avec une aire de jeux sur la Glatt, en plein centre-ville. Depuis 2017, la qualité des projets grands ou importants est en outre examinée par la commission du paysage urbain.

Fossé entre la vieille ville et les quartiers en plein boom

Les appartements modernes sur le haut plateau attirent beaucoup de personnes à hauts revenus. Dans la copropriété Three Point, un appartement de 4,5 pièces coûte entre 4000 et 6000 francs par mois. Le centre-ville est ainsi mis sous pression. «Le vieux Dübendorf doit, lui aussi, poursuivre son développement. La ville doit empêcher que deux mondes ne se créent ici. Une ville vivante se nourrit de la mixité sociale, sinon les quartiers vivent indépendamment les uns à côté des autres», explique Liliane Haltmeier. En d'autres termes, cela signifie qu'il faut créer des espaces de vie modernes au centre grâce à la densification et proposer sur le marché des logements à prix avantageux dans ces quartiers en plein essor.

La ville contrôle cela en cédant ses propres propriétés sous droit de construction. Ainsi, dans le quartier périphérique de Gumpisbüel, 270 appartements destinés aux familles sont en cours de construction, dont les deux tiers seront proposés à la location. Un développement comprenant 40% d'appartements abordables est prévu dans le quartier « Leepünt » au centre-ville. «Beaucoup de gens s'imaginent qu'une densité plus élevée est négative. Mais si le développement est contrôlé, cela peut conduire à une ville plus vivante avec une offre plus large», explique Liliane Haltmeier.

Pour les grands projets, la ville prévoit également d'exiger une part de logements locatifs à prix modérés dans certaines zones. De manière générale, les loyers à Dübendorf se rapprochent de plus en plus de ceux de la ville de Zurich, accessible en cinq minutes avec le RER. Mais il y a aussi des exceptions. Dans la nouvelle tour résidentielle de Sorrento, les 1,5 pièces sont disponibles à partir de 1110 francs par mois et les 2,5 pièces à partir de 1340 francs.

Publicité

10'000 nouveaux emplois

Avec la croissance démographique rapide, le besoin en salles de classe augmente également. «Une école primaire avec un gymnase est actuellement en construction sur le haut plateau et devrait être occupée d'ici à l'été 2024. Le prêt à la construction d'une autre école primaire sera soumis au vote de la population en mars 2024», souligne Dominic Müller.

Les écoles et les surfaces commerciales contribuent à ce que les habitants ne considèrent pas les nouveaux quartiers uniquement comme un lieu pour dormir. «Le développement prend du temps. Mais nous constatons déjà que d'année en année, pour chaque nouveau projet d'aménagement, de nouvelles offres sont créées et de plus en plus de vie se développe», déclare Dominic Müller.

La prochaine vague d'investissements est déjà prévue. Dans les années à venir, un parc d'innovation avec plus de 10'000 nouveaux emplois verra le jour par étapes sur le site de l'aérodrome de Dübendorf au nord-est. Cela permettra à la ville, qui compte déjà actuellement plus de 20'000 emplois, d'attirer de nouveaux habitants.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la