«Pas le temps, je dois partir»
Un Flixbus parti de Zurich abandonne deux passagers sur une aire d'autoroute

Jeudi, Heinz Beck et sa femme voyageaient en Flixbus de Zurich à Berlin. C'est alors que l'inconcevable se produit: sur une aire de repos, le chauffeur a tout simplement abandonné deux passagers sur place.
Publié: 10.07.2024 à 18:30 heures
|
Dernière mise à jour: 11.07.2024 à 08:22 heures
1/5
Heinz Beck et sa femme Annalies ont vu deux autres passagers se faire abandonner sur la route de Berlin.
RMS_Portrait_AUTOR_250.JPG
Marian Nadler

Heinz Beck n'en revient pas. Le Suisse de 69 ans et sa femme étaient assis jeudi dans le Flixbus reliant Zurich à Berlin lorsqu'un improbable incident s'est produit. Sur l'aire de repos Osterfeld Ost près de Leipzig, le chauffeur du car a tout simplement repris la route, après une courte pause, alors que deux passagers n'étaient pas encore remontés dans le car!

«Lorsque le chauffeur de Flixbus a démarré, nous et plusieurs autres passagers avons protesté bruyamment. Il manquait encore des gens», explique Heinz Beck à Blick. «Une dame qui avait tout juste rejoint le véhicule à la fin de la pause de dix minutes s'est mise à parler au chauffeur parce qu'il manquait encore deux autres passagers.» Selon Heinz Beck, le chauffeur s'en moquait éperdument. «Pas le temps, je dois partir», aurait-il dit avant de poursuivre sa route.

Les passagers ont crié sur le chauffeur

Heinz Beck exclut tout malentendu. «Le chauffeur parlait très bien anglais. Il nous a très bien compris.» Imke Arntjen ne croit pas non plus à un malentendu. C'est elle qui a rejoint le véhicule juste avant que le chauffeur ne reprenne la route. «Dans le restoroute, je me suis tout de suite mise dans la file des toilettes. Il y avait environ huit personnes devant moi. Quand je suis revenue des toilettes, j'ai commandé un café en vitesse. Ensuite, les dix minutes étaient déjà passées.»

Près d'elle, elle aurait remarqué plus tard les deux passagers laissés, un homme et une femme. «Je me disais encore: ils ne vont quand même pas partir sans nous.»

Eh bien si. En sortant de l'aire de repos, l'Allemande a vu le bus vert démarrer. «Je me suis tout de suite mise à courir. Ce n'est que parce que les passagers ont crié sur le chauffeur qu'il s'est arrêté.» Lorsque la porte s'est ouverte, Imke Arntjen a fait remarquer au chauffeur qu'il manquait encore deux autres personnes.

Flixbus garde le silence

L'employé de Flixbus n'en avait rien à faire. Il a accéléré. «Il serait aussi parti sans moi. J'ai juste eu de la chance», assure Imke Arntjen. Comme ses compagnons de voyage suisses, elle se dit choquée par le comportement du chauffeur.

Publicité

Les Beck, qui habitent à Matzingen (TG), se réjouissaient de leur séjour à Berlin. Ils voulaient y rendre visite à des proches. Mais il leur reste un arrière-goût amer. «Nous sommes très satisfaits de Flixbus, mais un tel événement ne devrait pas se produire.» Ils se demandent ce qu'il est advenu des bagages et des effets personnels des passagers laissés sur place. Malgré les demandes répétées de Blick, Flixbus ne s'est pas encore exprimé sur l'incident.

Pour Heinz Beck, la fin fut tout de même heureuse: sur le trajet du retour, lui et sa femme sont tombés sur le même chauffeur. «A la fin de notre première pause, le chauffeur a demandé si tout le monde était à bord. Il aura au moins appris quelque chose», se réjouit le Thurgovien.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la