L'automne est une saison à risque
Comment éviter les accidents avec les animaux sauvages?

Les animaux sauvages traversent souvent la route sans prévenir, ce qui représente un danger imprévisible et sous-estimé pour les automobilistes. Blick vous explique comment vous pouvez vous y préparer.
Publié: 18.10.2021 à 11:36 heures
|
Dernière mise à jour: 18.10.2021 à 17:14 heures
1/6
Lorsque les jours commencent à raccourcir en octobre, les cerfs, les renards et les sangliers sont plus susceptibles de sortir en même temps que les automobilistes.
Andreas Engel

De nombreux accidents ont lieu sur les routes suite à des rencontres impromptues avec la faune sauvage. Selon une évaluation d'Axa assurances, environ 20'000 accidents impliquant des animaux sauvages se produisent chaque année en Suisse. Les régions les plus touchées sont les cantons du Jura, de Fribourg, des Grisons et de Thurgovie. Ces rencontres tragiques peuvent avoir de lourdes conséquences: certains animaux sont blessés, voire tués, et les automobilistes se mettent en danger. Mais ce problème coûte aussi très cher. Les dégâts sont estimés chaque année à plus de 50 millions de francs sur l'ensemble du territoire suisse!

L'automne est une saison à risque. En octobre, lorsque les jours commencent à raccourcir, les cerfs, renards et sangliers sont particulièrement susceptibles d'être surpris par les automobilistes. Les trajets en voiture se font de plus en plus souvent dans la pénombre et les animaux présents sur la route ne sont pas toujours bien visibles.

Certains de ces dommages à la faune peuvent être évités. Blick vous donne quelques conseils pour les limiter.

Éviter les accidents

Quelle que soit l'heure de la journée, levez le pied de l'accélérateur dans les zones connues pour le passage des cerfs, soyez prêt à freiner et surveillez les bords de la route.
  • Attention en forêt: de nombreuses routes cantonales sont traversées par des voies de migration utilisées par les animaux. Une prudence particulière est recommandée dans les zones boisées et le long des champs et des prairies.
  • Respectez les panneaux: les limitations de vitesse et certains panneaux de signalisation indiquent les endroits à risque. Prenez-les au sérieux et conduisez avec une vigilance accrue dans ces zones.
  • Adaptez votre conduite: quelle que soit l'heure de la journée, ralentissez dans les zones de passage des cerfs, soyez prêt à freiner et gardez toujours un œil sur les bords de la route. N'hésitez pas à d'adopter une vitesse légèrement réduite, qui permettra à ces animaux de vous voir venir.
  • Sachez comment réagir: si un animal sauvage apparaît au bord de la route, vous devez passer aux feux de route pour ne pas l'aveugler et klaxonner. Les grands feux désorientent les animaux, restez donc vigilants! Attendez-vous aussi à l'apparition de retardataires, car les animaux se déplacent souvent en meute.
  • Aussi cruel que cela puisse paraître, si l'accident est inévitable, n'essayez pas de modifier votre trajectoire. Vous risqueriez de faire une embardée pendant le freinage d'urgence, de vous retrouver à contre-sens ou encore de précipiter votre voiture contre un arbre. En plus des éventuels blessés, il faut savoir que votre compagnie d'assurance risque de ne pas entraîner en matière. Il ne vous sera pas possible de prouver qu'un animal était impliqué.

Que faire en cas d'accident

  • Sécurisez les lieux: après la collision, enfilez un gilet de haute visibilité, enclenchez les feux de détresse et n'oubliez pas de mettre un triangle de panne. Prenez ensuite soin des éventuels blessés.
  • Tirez la sonnette d'alarme: si l'accident est grave, appelez immédiatement une ambulance (tél. 144). Dans tous les cas, il vous faudra aussi prévenir la police (tél. 117).
  • Ne touchez à rien: n'essayez pas de vous approcher de l'animal blessé ni même de le toucher. Ne suivez pas non plus un animal accidenté qui tente de s'enfuir. Notez plutôt la direction qu'il emprunte. Si vous avez des gants, vous pouvez retirer le gibier mort de la route en les tirant par les pattes arrières. Si vous n'en avez pas sous la main, ne faites rien.
  • Restez sur place et documentez l'accident: prenez des photos pour la compagnie d'assurance. Important: toute personne qui emporte du gibier mort est passible de poursuites pour braconnage. Vous êtes tenus de contacter la police immédiatement. La compagnie d'assurance peut aussi se retourner contre les conducteurs qui signalent tardivement ou pas du tout un accident de la route.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la