Développement de l'énergie renouvelable
Les CFF veulent réduire de moitié leurs émissions de CO2 d'ici 2030

Les CFF veulent réduire de moitié leurs émissions de CO2 par rapport à 2018, et ce, d'ici à 2030. Ils souhaitent alimenter entièrement les trains en énergie durable.
Publié: 18.04.2024 à 10:57 heures
|
Dernière mise à jour: 18.04.2024 à 13:55 heures
La trotteuse de la symbolique horloge des CFF passera au vert dans certaines gares (archives).

D'ici à 2030, les CFF veulent diviser par deux leurs émissions de CO2 par rapport à 2018. Les trains seront alimentés par une énergie exclusivement durable. Les CFF mettent actuellement en œuvre plus de 200 mesures en matière de développement durable. Celles-ci augmentent l'efficacité énergétique des trains et des bâtiments, réduisent de moitié les émissions de CO2 d'ici 2030 et misent sur l'économie circulaire, indique jeudi l'ex-régie fédérale dans un communiqué.

L'impact des mesures prises jusqu'à présent a été mesuré. Selon les CFF, 15% de trains en plus circulent aujourd'hui par rapport à 2010, mais ils consomment 5% d'énergie en moins. Ce résultat a été obtenu grâce à une augmentation de 21% de l'efficacité énergétique. La compagnie ferroviaire a également réduit de 25% ses émissions de CO2 résultant de l'exploitation en cinq ans.

Développer le solaire

Actuellement, les trains des CFF sont alimentés à 90% avec du courant d'origine hydraulique. Certaines rames, comme les duplex IR à haute efficacité énergétique, mises en service en 2023, se distinguent par des technologies innovantes qui réduisent la consommation d’électricité.

D'ici à 2040, les CFF entendent également produire chaque année 160 GWh de courant d’origine photovoltaïque sur les installations et espaces disponibles. Cela correspond à la consommation annuelle de 40'000 ménages. Plus de 1100 installations doivent être construites.

Horloge du rouge au vert

La conversion de tous les systèmes de chauffage des bâtiments aux énergies renouvelables réduit par ailleurs considérablement les émissions de gaz à effet de serre des CFF. Chaque année, 70 à 90 bâtiments sont équipés de pompes à chaleur ou de chauffages à pellets. La compagnie veut aussi exploiter ses chantiers en ménageant les ressources et en respectant le climat, notamment grâce à des équipements électriques.

Pour illustrer leur engagement en faveur du développement durable, les CFF font symboliquement passer du rouge au vert la trotteuse de leur symbolique horloge dans les gares de Zurich, Lausanne et Bellinzone. Cela sera également le cas pour les horloges sur les canaux d’informations numériques.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la