A la piscine et sur la route
Comment l'intelligence artificielle va bouleverser notre quotidien

Les possibilités de l'intelligence artificielle sont presque illimitées. Cette technologie peut nous aider de manière décisive dans certains domaines de la vie quotidienne. Par exemple à la piscine, en voyage ou sur la route.
Publié: 22.07.2023 à 06:01 heures
|
Dernière mise à jour: 25.07.2023 à 10:05 heures
Les caméras ultramodernes installées dans les piscines ne peuvent certes pas remplacer les maîtres-nageurs, mais elles peuvent les aider de manière décisive grâce à l'IA.
RMS_Portrait_AUTOR_912.JPG
Valentin Rubin

Le développement de l’intelligence artificielle (IA) se poursuit à un rythme effréné. Même les experts se demandent combien de temps encore ils pourront suivre les développements technologiques: les modèles linguistiques toujours plus puissants, les images toujours plus réalistes et les systèmes toujours plus sophistiqués.

Pourtant, l’IA est déjà présente dans notre quotidien depuis longtemps, bien avant l’arrivée de ChatGPT et compagnie. Et son potentiel est grand. A l’avenir, elle pourrait faciliter nos voyages, nous permettre d’éviter des embouteillages sur les routes et même sauver des vies à la piscine.

A la piscine

La start-up israélienne Lynxight a mis au point un système de détection des noyades basé sur l’intelligence artificielle (IA). Des caméras ultramodernes permettent de repérer immédiatement les personnes qui flottent immobiles dans la piscine ou qui ont du mal à se maintenir hors de l’eau. Les caméras peuvent également détecter les enfants non surveillés. Si l’IA suspecte une urgence, elle transmet immédiatement une alerte aux maîtres-nageurs sur leur smartwatch avec des indications précises sur l’endroit où se trouve la victime, afin qu’ils puissent apporter rapidement leur aide.

Les maîtres-nageurs peuvent alors évaluer l’appréciation des caméras: en cas de fausse alerte, ils peuvent le signaler au système. Ainsi, l’IA apprend et s’améliore en permanence grâce aux feedbacks. Les caméras comptent également le nombre de personnes présentes dans l'eau et peuvent faire la différence entre les enfants et les adultes. Elles peuvent ainsi avertir un sauveteur dès qu'elles soupçonnent la présence d'un enfant non surveillé dans le bassin d'eau profonde.

Le système n’est pas encore utilisé en Suisse, mais il l’est déjà sur des plages en Israël et dans quelques piscines en Allemagne. Le bilan est jusqu’à présent très positif.

Les caméras basées sur l'IA de l'entreprise Lynxight détectent les inconsistances dans le comportement des nageurs. Comme les images ne sont pas enregistrées, la protection des données est garantie, affirme l'entreprise.

A l’aéroport

Dans les aéroports, les voyageurs s’attendent à de longs temps d’attente lors des contrôles de sécurité, en particulier pendant l’été. Cette année, l’aéroport de Schiphol à Amsterdam teste pour la première fois un système des entreprises américaines Pangiam et Google qui doit simplifier et accélérer le contrôle de sécurité grâce à une IA. Les scanners à bagages ont été équipés d'IA qui aident le personnel à identifier les objets suspects beaucoup plus rapidement et sans qu'il soit nécessaire d'ouvrir la valise. Les appareils électroniques ou les liquides ne doivent donc plus être placés séparément. L'IA donne une valeur de probabilité en indiquant le degré de certitude du système.

Publicité

Les résultats de l'IA sont toujours contrôlés par du personnel de sécurité qualifié. Grâce à ses retours du personnel, le système apprend en permanence. La machine peut ainsi s’améliorer. L’aéroport d’Amsterdam est encore le seul en Europe à tester systématiquement la technologie. Le directeur de la sécurité de Schiphol s’est montré confiant quant au succès des tests et au fait que les voyages par les aéroports seront plus rapides et moins compliqués à l’avenir.

Les longues files d'attente au contrôle de sécurité, comme ici à l'aéroport de Zurich, pourraient bientôt appartenir au passé grâce à l'IA.

Sur la route

Les prévisions d’embouteillages pourraient devenir plus précises et plus fiables à l’avenir grâce à une utilisation ciblée de l’intelligence artificielle. En Suisse, le service de circulation Viasuisse travaille déjà sur des systèmes de ce type pour anticiper la circulation, par exemple pendant la période estivale. La planification des vacances dépend de nombreux facteurs, rappelle le directeur du développement de Viasuisse, Damian Nomura, dans une interview accordée fin juin à CH Media. Par exemple, la météo, la garde des enfants, la situation du trafic, les offres de vacances et de loisirs ainsi que les possibilités financières de chacun et chacune.

Les systèmes basés sur l’IA auraient la possibilité de collecter et d’évaluer toutes ces données plus rapidement et de manière plus fiable que les humains ou les ordinateurs traditionnels. Les algorithmes pourraient aider les systèmes à s’améliorer constamment. Viasuisse espère pouvoir proposer des prévisions routières fiables pour les tronçons principaux en Suisse dès la fin de l’année.

La ville de Bangkok et les États américains de Floride et du Texas utilisent déjà des systèmes d'IA pour le trafic. Les prévisions sont ainsi devenues jusqu'à 95% plus précises, en particulier la nuit, par temps de pluie, de neige et de brouillard.

Publicité
Les données routières collectées par une IA peuvent être saisies en temps réel et évaluées rapidement en tenant compte de nombreux facteurs. Cela devrait permettre à l'avenir d'améliorer la fluidité du trafic et d'éviter les embouteillages.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la