On aurait dû y penser
Météo, prix, quiétude: Le mois de septembre est idéal pour les vacances d'été

S’il n’est pas toujours possible de larguer les amarres à la fin de la saison, cette période est en passe de devenir aussi populaire que le mois d’août. Vous faites partie des chanceux qui s’apprêtent à dégainer les tongs? On est un peu jaloux…
Publié: 13.09.2023 à 18:19 heures
Bien qu'il ne soit pas toujours possible de prendre congé à cette période, le mois de septembre est de plus en plus populaire.
Blick_Ellen_de_Meester.png
Ellen De MeesterJournaliste Blick

Au cœur de l’été, les hordes de touristes agglutinés sur le sable font partie du paysage, si bien qu’une plage vide en juillet paraîtrait (presque) morose. Il faut dire qu’on n’a pas toujours le choix, sachant que la période estivale de nombreuses personnes est régie par le calendrier scolaire: elle commence par les fiches de cours lancées dans les airs et se termine par le rituel de l’agenda neuf. Face à ces images nostalgiques, l’idée de boucler nos valises en septembre, alors que les cortèges de courges ont remplacé les barquettes de fraises, semble un peu étrange. 

Or, d’après Le Figaro, cette période s’avère en vérité très propice au repos estival et devient de plus en plus populaire: «Désormais, cela concerne quasiment tous ceux qui n’ont pas l’obligation de partir en août», indique Jean-Pierre Mas, président du syndicat français Entreprises du voyage. À condition de pouvoir se permettre cette flexibilité, septembre rassemble en effet plusieurs qualités qui rendraient verts de jalousie les mois de juin ou juillet.

Une météo plus douce

L’été 2023, le plus chaud jamais enregistré, a résulté de plusieurs phases de canicule jusque très tard dans la saison. «Généralement, en septembre, le temps est plus clément, mais reste estival, commente Didier Arino, directeur général associé du cabinet Protourisme, toujours auprès du Figaro. Quand les étés (juillet-août), eux, sont de plus en plus marqués par des épisodes de canicule, conséquence directe du réchauffement climatique.» En ce 13 septembre 2023, on enregistre notamment 26 degrés à Malaga, 30 degrés à Rome et 27 degrés à Marseille. 

Baisse des prix et destinations plus calmes

Malgré une météo encore très estivale, les billets de train ou d’avion, ainsi que les chambres d’hôtels, se réservent à des prix moins élevés qu’en pleine saison. Cela s’explique tout simplement par une baisse de fréquentation notable dès la rentrée des classes. «En juillet-août, comme les gens payent très cher leur hébergement, ils font plus attention à leurs autres dépenses, ajoute Didier Arino. En septembre, comme c'est moins cher, ils ont plus tendance à aller au restaurant ou au musée». 

Si vous détestez vous frayer un chemin parmi une foule compacte pour vous acheter une glace, il se pourrait que la fin de saison devienne votre période favorite: puisque les enfants ont regagné les bancs de l’école, les lieux incontournables des vacances comme les plages, les piscines ou les monuments historiques, sont bien moins courus en septembre.

Seuls défauts de ce timing: il faut attendre tout l’été en lorgnant les stories ensoleillées des collègues, avant de partir. Et, au retour, nos tongs encore pleines de sable risquent de frémir sous la bruine pré-automnale… À vous de peser le pour et le contre! 

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la