Ils réduisent le risque de dépression ou d'AVC
Ces 6 aliments protègent le cerveau et boostent la mémoire

En plus de stimuler la mémoire, ils luttent contre les processus de vieillissement du cerveau et contribuent à prévenir les troubles dépressifs ou les attaques cérébrales. Une médecin nutritionniste nous explique tout.
Publié: 02.07.2024 à 10:55 heures
|
Dernière mise à jour: 02.07.2024 à 12:00 heures
Selon la médecin nutritionniste Silja Schäfer, les œufs stimulent la production de sérotonine et favorisent la capacité de concentration.
RMS_Portrait_AUTOR_445.JPG
Jana Giger

Le cerveau contrôle toutes les capacités importantes de l'être humain, dont notre perception, notre savoir, notre mémoire et notre comportement: «Les bons nutriments contribuent à maintenir cet organe en forme plus longtemps et le protègent des maladies», explique Silja Schäfer, médecin nutritionniste à Kiel, en Allemagne.

Spécialiste en médecine générale et interne, elle a co-signl l'ouvrage «Anti-Aging fürs Gehirn» («L'anti-âge du cerveau»), dans lequel sont décrits les aliments les plus bénéfiques. En voici six exemples faciles à intégrer dans nos repas quotidiens: 

1

L'avoine

L'avoine contient entre autres des vitamines B et des protéines: «Ces dernières sont importantes pour le cerveau, car elles peuvent soutenir des processus complexes comme l'attention et la mémoire», explique notre experte.

En outre, l'avoine est une source de polyphénols, des substances végétales secondaires qui limitent les inflammations dans le corps. Selon Silja Schäfer, les inflammations entraînent le dysfonctionnement de certains processus métaboliques, ce qui peut provoquer la formation de radicaux libres qui endommagent les cellules: «Lorsque le corps ne parvient plus à lutter contre les radicaux libres et à former de nouvelles cellules, on parle de stress oxydatif». Celui-ci favoriserait les processus de vieillissement dans le cerveau.

2

L'huile d'olive

«Les polyphénols et les acides gras oméga-9 contenus dans l'huile d'olive empêchent les processus inflammatoires, ce qui permet de réduire les dépôts dans le cerveau», poursuit notre intervenante. Des études auraient montré que les personnes qui consomment beaucoup d'huile d'olive sont plus susceptibles d'être épargnées par les accidents vasculaires cérébraux. En revanche, les personnes qui consommaient peu ou pas du tout d'huile d'olive sont plus souvent victimes d'AVC. 

Voilà une excellente raison d'en consommer tous les jours, en choisissant évidemment la bonne variété d'huile: puisque les acides gras oméga-9 s'oxydent et deviennent donc inefficaces lorsque l'huile d'olive est traitée à une chaleur trop élevée, la variété pressée à froid présente, selon l'experte, les meilleurs avantages pour la santé.

Publicité
3

Les noix

Les noix contiennent de la choline, un neurotransmetteur qui stimule la transmission des signaux au niveau des synapses dans le cerveau. Ces dernières relient les différentes cellules nerveuses entre elles et veillent à ce que les informations soient transmises d'une cellule à l'autre: «Plus le cerveau dispose de neurotransmetteurs, plus la transmission des informations se fait rapidement», explique Silja Schäfer.

En outre, les noix fournissent une quantité considérable de vitamine E, qui lutte contre les radicaux libres et prévient ainsi les processus de vieillissement du cerveau.

4

Les œufs

«Les œufs sont l'un des aliments les plus riches en nutriments», poursuit la médecin. Ils fournissent presque toutes les vitamines, ainsi que de nombreux minéraux et, comme les noix, ils contiennent de la choline. Les œufs sont aussi riches en protéines et en tryptophane, un acide aminé qui, selon la spécialiste, stimule la production de sérotonine, réputée pour être l'une des «hormones du bonheur».

Des études récentes soulignent par ailleurs que la lutéine contenue dans le jaune d'œuf pourrait avoir une influence positive sur le comportement d'apprentissage, la capacité de concentration et la fonction de mémoire.

Publicité

Or, les œufs ont longtemps été considérés comme une bombe à cholestérol. «Mais cela a été réfuté entre-temps, explique Silja Schäfer. Chaque semaine, une personne en bonne santé peut consommer sans crainte cinq à sept œufs.»

5

Les tomates

Les tomates contiennent, entre autres, beaucoup de vitamine C, de potassium et de substances végétales secondaires: «Ce sont surtout les antioxydants lycopène et bêta-carotène qui ont un effet thérapeutique sur les maladies d'Alzheimer et de Parkinson, car ils luttent contre les radicaux libres», précise notre experte.

En outre, d'après une large recherche publiée en 2013, les tomates peuvent drastiquement réduire le risque de dépression chez les personnes qui en consomment fréquemment. 

6

Le saumon

Les poissons gras comme le saumon fournissent à la fois des protéines de qualité, des acides gras oméga-3 à longue chaîne, composés de DHA et d'EPA. «Lorsque le DHA est présent en grande quantité dans les membranes des cellules cérébrales, ces cellules deviennent plus flexibles, ce qui stimule la capacité de réflexion», explique Silja chäfer.

Publicité

Certaines études indiqueraient aussi que le DHA protège contre la dépression. Selon notre experte, il faut toutefois veiller à ce que le saumon consommé provienne d'une pêche durable. Pour éviter une accumulation de métaux lourds ou de PFAS, présents dans la chaîne alimentaire, il est également important de ne pas en manger trop souvent. 


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la