Dénouement polémique à Abu Dhabi
Un échange radio accable le directeur de course Michael Masi

Le dénouement du championnat du monde de F1 à Abu Dhabi, le 12 décembre dernier, fait à nouveau parler de lui. Une vidéo circulant sur internet révèle les échanges radio entre le directeur sportif de Red Bull, Jonathan Wheatley, et le directeur de course, Michael Masi.
Publié: 11.02.2022 à 08:01 heures
|
Dernière mise à jour: 11.02.2022 à 11:42 heures
1/8
La lutte pour le titre entre Lewis Hamilton (à g.) et Max Verstappen continue de faire des remous.
Wladimir Steimer

La finale controversée du championnat du monde entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à Abu Dhabi continue de susciter la polémique, et ce peu avant le début des premiers essais de la nouvelle saison, à Barcelone le 23 février prochain.

Les décisions prises par Michael Masi, le directeur de course, en décembre dernier ont contribué à mettre le Néerlandais Max Verstappen en bonne position pour devenir champion du monde. Michael Masi a interprété les règles du safety car de manière intransigeante, empêchant les voitures dépassées de rejoindre le peloton. Seuls les deux prétendants au titre ont pu le faire. C’est ainsi que Max Verstappen, avec des pneus frais, a pu dépasser Lewis Hamilton dans le dernier tour et être couronné champion du monde 2021.

Si Michael Masi avait laissé à tous les bolides la possibilité de dépasser, la course se serait probablement terminée derrière la voiture de sécurité, car l’opération n’aurait pas pu prendre fin avant le début du dernier tour. Max Verstappen n’aurait alors pas pu dépasser Lewis Hamilton, qui aurait été sacré champion du monde.

Une récente vidéo fait des vagues sur internet et relance le débat. Elle documente l’échange radio entre le directeur sportif de l’équipe de Red Bull, Jonathan Wheatley, et Michael Masi, peu avant que celui-ci ne prenne sa décision. Jonathan Wheatley suggère à Michael Masi de laisser les voitures dépassées rejoindre la fin du peloton.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Un tour, c’est tout ce qu’il nous faut»

En substance, on y entend Jonathan Wheatley dire: «Tu dois juste les laisser passer (ndlr: les deux cadors, Hamilton et Verstappen). Et ensuite, on pourra avoir une vraie course de voitures.» Ce à quoi Michael Masi répond: «Je comprends, donne-moi une seconde.»

Le directeur de course semble très préoccupé. Il est clair qu’il doit prendre une décision en quelques secondes, une décision qui déterminera l’issue du championnat du monde.

Publicité

Le patron de l'équipe de Red Bull, Christian Horner, aurait également pris contact avec Michael Masi: «Un tour, c’est tout ce qu’il nous faut.» Un tour qui, comme on le sait désormais, a été accordé à Max Verstappen, et dont il a pu tirer tout le profit espéré.

Une enquête est en cours

Selon «Bild», l’écurie Mercedes se dit «surprise» par ces nouveaux éléments «qui étaient restés inconnus». On attend avec impatience de savoir comment la FIA va procéder avec son directeur de course. Une enquête est en cours.

Sous la vidéo diffusée par un utilisateur de Twitter, la légende de la Formule 1 Damon Hill, 61 ans, a pris la parole. Le Britannique déclare: «Cette vidéo n’est pas nouvelle. Mais elle est toujours aussi désagréable à regarder. Personne, à part Red Bull, ne s’en réjouit. Je pense que des excuses sont dues à Hamilton et à tous les fans de F1. Virer Michael Masi ne changera rien à l’issue du championnat du monde. Il serait même préférable pour Lewis Hamilton qu’il reste. Car il s’entend bien avec lui.»

(Adaptation par Thibault Gilgen)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la