Le remplaçant aimé de tous
Niclas Füllkrug, le chouchou des Allemands

A la veille du huitième de finale contre le Danemark, la question de l'attaquant de pointe alimente bien des débats en Allemagne: Niclas Füllkrug doit-il être titularisé à la place d'un Kai Havertz jusqu'ici bien pâle? Oui, répondent les fans.
Publié: 29.06.2024 à 19:54 heures
1/5
Niclas Füllkrug est le chouchou des Allemands.
RMS_Portrait_AUTOR_909.JPG
Carlo Emanuele Frezza

Jusqu'à présent, Niclas Füllkrug n'a joué que 73 minutes dans cet Euro. Assez pour que l'attaquant de 31 ans marque à deux reprises, les supporters de la Nati en savent quelque chose. Il en va tout autrement de Kai Havertz, titulaires lors des trois matchs de poule de la Mannschaft, mais auteur à chaque fois de prestations bien pâles avec un seul but à la clef, sur pénalty.

Alors logiquement, la question du buteur enflamme les fans allemand à quelques heures du huitième de finale contre le Danemark. Füllkrug doit-il continuer à être un joker ou Havertz doit-il lui céder sa place dans le onze de départ? Si la réponse divise les experts, elle semble faire l'unanimité du côté des supporters de la Mannschaft.

Il faut dire que les statistiques de l'attaquant du Borussia Dortmund parlent d'elles-mêmes: quatre buts en cinq matches à la Coupe du monde et à l'Euro, tous marqués en tant que joker. Le calcul semble donc très simple à première vue: plus de temps de jeu égale plus de buts. Après tout, pourquoi Füllkrug ne marquerait-il pas plus souvent s'il jouait davantage?

Une chanson à son honneur

Depuis quelques temps, Niclas Füllkrug est en outre devenu la nouvelle coqueluche des Allemands. Au point qu'on lui a même dédié une chanson, dont le titre contient un jeu de mots inspiré par son nom: «Füllkrug mit Bier, wir werden König von Europa». «Füllen» signifiant «remplir», et «Krug» signifiant «chope», le titre peut donc être grossièrement traduit en: «Une chope de bière remplie et nous serons champions d'Europe.»

Mais Niclas Füllkrug n'est pas seulement apprécié pour sa capacité à marquer des buts: son attitude est également saluée. Il semble avoir gardé les pieds sur terre, il reste proche des gens, il a une petite amie avec laquelle il est en couple depuis l'école, il a passé une grande partie de sa carrière au pays, en jouant pour plusieurs clubs de deuxième division. Et puis, il y a sa marque de fabrique: son fameux trou entre les dents, Zahnlücke en Allemand, qui lui a valu un surnom: «Lücke».

Pas parfait, quand même fort

D'ailleurs, d'où lui vient cette particularité morphologique? En fait, Niclas Füllkrug a souhaité se faire poser un appareil dentaire afin d'accroître l'espace entre ses dents. «L'espace a été élargi afin de laisser suffisamment de place pour un implant», a-t-il ainsi expliqué. Mais par la suite, il n'a pas souhaité poursuivre le traitement et il a donc préféré s'accommoder de cet «écart» qui s'est mué avec le temps en véritable marqueur d'identité. D'autres stars du football auraient fait corriger cette «anomalie» depuis longtemps. Niclas Füllkrug, non.

Publicité

Mais, on l'a vu, ce dernier reste avant tout apprécié pour son football. Reste à savoir si le sélectionneur Julian Nagelsmann le fera débuter contre le Danemark.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la