L'UDC se soucie de l'environnement
Le jet du Conseil fédéral ne devrait plus décoller pour le Parlement

Le conseiller national UDC Andreas Glarner veut freiner les grands voyageurs des élus du Parti socialiste (PS). A l'avenir, le jet du Conseil fédéral ne devrait plus décoller pour les présidents des conseils, selon le politicien de droite.
Publié: 02.06.2024 à 08:01 heures
|
Dernière mise à jour: 02.06.2024 à 10:41 heures
1/5
L'UDC Andreas Glarner est-il devenu un écologiste soucieux de la planète?
RMS_Portrait_AUTOR_586.JPG
Céline Zahno

L'UDC Andreas Glarner se soucie lui aussi, de temps à autre, de l'environnement. Du moins, c'est ce qu'il prétend. Il y est particulièrement attentif lorsque deux présidents de conseil de gauche prennent le jet du Conseil fédéral pour un vol court vers Rome.

Début mai, le président du Conseil national Eric Nussbaumer et la présidente du Conseil des Etats Eva Herzog se sont rendus au Vatican pour assister à la prestation de serment des recrues de la Garde suisse pontificale. Juste après, une réunion sur les relations entre l'UE et la Suisse a eu lieu. Et au lieu de prendre un vol de ligne ordinaire, les deux politiques ont fait le voyage avec le jet du Conseil fédéral.

Les élus du PS, ces grands voyageurs

Un tel voyage n'est pas interdit. En effet, le jet n'est pas uniquement destiné aux conseillers fédéraux: il est aussi autorisé pour les collaborateurs de l'administration fédérale ou pour les présidents des conseils. Il ne décolle toutefois que lorsque les vols civils ne sont pas possibles, par exemple pour des raisons de calendrier ou de sécurité.

Malgré tout, le conseiller national UDC Andreas Glarner en a eu l'estomac retourné – probablement parce que les deux ministres qui se sont envolés appartiennent au Parti socialiste (PS). Alors que le coprésident du parti à la rose Cédric Wermuth prône dans son podcast que l'industrie aéronautique doit être freinée, les politiciens de son parti utilisent fréquemment l'avion privé du Conseil fédéral. Et rappelez-vous: l'ancien conseiller fédéral PS Alain Berset s'était également fait un nom en tant que grand adepte d'aviation.

Andreas Glarner devient respectueux de l'environnement

Quelle hypocrisie! Andreas Glarner ne compte pas en rester là. Les portes du jet ne doivent pas être ouvertes aux présidents des conseils. C'est ce qu'il demande dans une initiative parlementaire qu'il vient de déposer. Il tente par la même occasion de se faire des alliés à gauche en argumentant que cela permettrait non seulement d'économiser de l'argent des contribuables, mais aussi de contribuer un peu à la réduction des émissions de CO2.

Il devrait donc au moins trouver du soutien chez les Vert-e-s avec cette requête. Il y a quatre ans déjà, la conseillère nationale du parti écolo Katharina Prelicz-Huber avait en effet demandé que les membres du Conseil fédéral réduisent les émissions de leurs voyages en avion. Elle devrait se réjouir de voir que l'élu UDC souhaite désormais que les présidents de conseil s'engagent dans le même but.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la