Des hits et des plaisirs coupables
10 personnalités romandes nous dévoilent leur top Spotify!

Ça y est, Spotify a dévoilé son récap' des morceaux pour 2023. L'occasion pour Thomas Wiesel, Barth Constantin ou encore Marina Rollman de nous partager leur top de l'année... et de le justifier!
Publié: 03.12.2023 à 08:31 heures
|
Dernière mise à jour: 30.05.2024 à 15:05 heures
Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es!
GM_BlickPortraits_22.jpg
Etienne DamanJournaliste Blick

L'heure de la révélation a sonné! Comme chaque année à la même période, les grandes plateformes de streaming ont partagé les morceaux et artistes les plus écoutés en 2023 pour chaque utilisateur.

Combien de morceaux avez-vous écoutés? Dans quel style? Combien de temps passé à écouter de la musique? Spotify (mais aussi Apple music, parce qu'on est inclusifs) répond à tout ou presque. Chez Blick, on a demandé à 10 personnalités romandes de nous partager leurs résultats. Entre les classiques, les pépites et les plaisirs coupables, il y en a pour tous les goûts.

1

Marina Rollman

1/5
Marina Rollman aime beaucoup (beaucoup) danser.

Marina Rollman l'avoue: «J'ai une passion pour les chansons qui se dansent très bien toutes seules dans la rue.» En effet, les chiffres ne mentent pas: 27 écoutes pour le morceau «Dance The Night» issu du film Barbie, et ce, avant même d'avoir vu le film. L'humoriste le répète: «J'aime danser.» Et la présence de Beyoncé dans ce top n'y est surement pas étrangère.

Un autre morceau attire l'attention: «Makeba» de la Française Jain. Initialement sorti en 2016, ce morceau a refait surface sur les réseaux sociaux cette année, utilisé à outrance dans des millions de vidéos sur TikTok et Instagram. La Genevoise se défend: «Je ne suis pas sur TikTok et peu sur Instagram. Je ne sais pas expliquer ce comeback — je ne pensais vraiment pas l’avoir écoutée tant que ça. Depuis quelques années, j'ai l’impression qu'il y a des choses absurdes dans mon top Spotify» Enfin chez certains, la technologie n'y est pour rien.

2

Barthélémy Constantin

1/7
L'important pour Barth Constantin, c'est que ça bouge et que ça gueule.

En football comme en musique, l'important, c'est le tempo! Les playlists de Barth Constantin en sont un témoignage. Lorenzo, Travis Scott, Boris Brejcha: qu'on parle de rap ou de techno, ça gueule et ça envoie dans la radio du directeur sportif du FC Sion. «J'écoute souvent de la musique avant les matches. Ça me permet de me mettre dans le bon état esprit. Il m'arrive même de chanter... mais bon plutôt sous la douche quand personne ne peut m'entendre.»

Pourtant, au milieu de l'exaltation et de la testostérone, un artiste sort du lot: «J'écoute aussi Alain Bashung, j'aime beaucoup son album Climax. Ma petite sœur est une grande fan de chanson française. C'est avec elle et avec mon papa que j'en écoute le plus.» Comme quoi, chez les Constantin, la musique aussi est une affaire de famille!

Publicité
3

Benjamin Décosterd

1/7
<p>Benjamin Décosterd nous partage ses playlists pour le fit en exclusivité.</p>

Pour Benjamin Décosterd, le verdict est sans appel: «J’écoute de la musique de bobo fragile et du JUL/Damso pour compenser.» Logique. Mais observons plus attentivement les playlists de l'humoriste, car elles réservent leur lot de surprise: 36 écoutes pour le morceau d'introduction du catcheur américain John Cena ou encore 664 minutes d'écoutes pour le compositeur bosnien Goran Bregović.

«Les trucs WTF, je les assume. Généralement, je les fous dans des petites playlists de 10 morceaux que je fous en boucle pendant mon fitness (nécessaire, car petit rappel: j’ai un corps de bobo fragile). Goran Bregovic, c’est super. Et ça fait artiste un peu de niche, donc il faut le relever. Pour le sport, ces deux ovnis sont très efficace.» Son album fétiche? «Champagne for Gypsies». C'est noté!

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Il rebondit: «Rammstein, c’est mieux pour les oreilles que pour la conscience. Mais je tiens à préciser que je n’écoute jamais de BO de films de Polanski. Et que j’ai pensé à accueillir des Ukrainiens. Et que pour me faire pardonner, je vais participer à Cœur à Cœur cette année.»

4

Martin Boujol (@la.nuit.sera.mots)

1/2
Qui a dit que rap et littérature ne faisaient pas bon ménage? En tout cas pas l'influenceur littéraire Martin Boujol.

Sur sa page Instagram «La nuit sera mots», Martin Boujol, féru de littérature, partage sa passion des bouquins et de la poésie. Il y propose des chroniques et des vidéos de critiques littéraires pour ses 175'000 followers. Mais ici plus que jamais, l'habit ne fait pas le moine. Ninho, Maes, Vald... Le Genevois savoure autant les gros sons du rap français que les lectures de Romain Gary et d'Arthur Rimbaud.

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Je baigne dans la littérature et la poésie à longueur de journée, donc ce top pourrait paraître surprenant, mais à mon sens, il n’en est rien», assume-t-il. Alors les meilleures punchlines de Damso valent-elles un recueil de Verlaine? «Les rappeurs sont les poètes d’aujourd’hui. Quand on analyse les textes de certains d’entre eux, on retrouve une complexité et un jeu du rythme souvent très développés. Et puis, il faut bien écouter des gros bangers pour se motiver pendant les sessions de sport.»

5

Whitney Toyloy

1/2
Le top de Whitney Toyloy? Un cocktail d'afrobeat et d'amapiano.

Il y a un genre qui fait bouger Whitney Toyloy plus que les autres: l'afrobeat! Son récap' de 2023 ne l'a pas du tout étonnée. L'ancienne Miss Suisse en est même assez fière: «C'est vraiment ce que j'écoute principalement. Je trouve que l'Afrique et particulièrement le Nigéria produisent de très très bon artistes. J'aime aussi énormément l'amapiano qui vient d'Afrique du Sud.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Pas étonnant! Depuis quelques années, ce genre de house sud-africaine a conquis les clubs du monde entier. La Vaudoise complète sont top avec du rap et de la soul. Bref le mix idéal pour vos prochaines soirées.

6

Volkan Oezdemir

1/2
Volkan Oezdemir a un secret pour tout déchirer: écouter de la drill (et des années d'entraînement).

Vous vous demandiez ce qu'écoutait un combattant UFC en préparant ses combats? Pour le Fribourgeois Volkan Oezdemir, c'est de la drill. Beaucoup de drill. Pas étonnant: ce style de rap très sombre, assez rapide et remplis de riffs de piano menaçants, renferme l'énergie des quartiers chauds de Londres où le genre a émergé vers 2014. Aujourd'hui, la drill a quitté les rues anglaises et des artistes français comme Freeze Corleone ou Maes se sont réappropriés ses codes.

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Des sons qui motivent Volkan Oezdemir avant d'entrer dans la cage: «Quand j’écoute de la musique c’est un mix entre mes trajets en voitures et mes séances au sport. Généralement pour me mettre dans un mood prêt à tout déchirer ou, à l'inverse, pour être dans un esprit plus léger.»

7

Philippe Nantermod

1/2
Philippe Nantermod et son fils partagent une passion pour «Roxanne» de The Police

Changement de catégorie. Lui, c'est au Conseil national qu'il boxe. Dans les oreilles du parlementaire libéral-radical (PLR) Philippe Nantermod, beaucoup d'indie-rock et de rock anglais. Les Beatles, The Police, des classiques, solides, intemporels. Pas de plaisir coupable pour l'élu valaisan! Il assume tout.

Des goûts musicaux finalement bien sages pour le politique réputé clivant. Il avoue juste une chose: «Roxanne, c’est mon fils qui est fan absolu. Il danse comme un fou sur The Police. Vincent Courtois, c’est la BO de Ernest et Cellestine, un film qu'il avait apprécié.» Un mélomane en devenir chez les Nantermod?

8

Faustine Pochon (Baron.e)

1/2
La musique? Une passion qui fatigue parfois Faustine Pochon de Baron.e

Pour Faustine Pochon, la musique, c'est une routine. Entre sa résidence à Paris et son concert à venir aux Docks de Lausanne, la moitié du duo fribourgeois Baron.e baigne dans le son et ne se laisse que peu de temps pour écouter des albums en streaming, 8175 minutes en tout cette année. Un temps d'écoute pas si élevé et qui surprend la chanteuse: «Je me suis dit que c’était vachement peu. Mais c'est vrai, je me rends compte que j’ai moins envie d’écouter de la musique, parce qu’après une journée de taf, mes oreilles vont exploser.»

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Et puis, il n'y a pas que les plateformes de streaming dans la vie: «Je vais voir pas mal de concerts. Et je crois que d’une certaine manière j’ai pas envie de me dégoûter de la musique.» Enfin, pour ceux qui se demandent si les artistes s'écoutent parfois en cachette: «J’écoute beaucoup nos maquettes, mais une fois que c’est sorti, non, je n'écoute plus. Ça me met mal à l’aise», assure-t-elle en riant.

9

Laure Huguet (@ruedelor)

1/4
Ruedelor a écouté Aya Nakamura 2503 minutes cette année. Mais quand on aime, on ne compte pas (Capture Instagram)

2503 minutes! C'est le temps qu'a passé l'instagrameuse Ruedelor (Laure Huguet de son vrai nom) à écouter Aya Nakamura en 2023. On parle de presque 42 heures mises bout à bout (ou encore 10 fois le trajet Genève – Saint-Gall en train, sans les travaux). Une vraie performance qui la classe parmi le top 0,1% des fans de l'artiste franco-malienne: «J'apprécie beaucoup sa musique, glisse l'Yverdonnoise aux 30'000 abonnés. C'est aussi une personne que j'ai envie de suivre et de soutenir.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Mais derrière les chiffres impressionnants, se cache surtout une contrainte technique: «Je n'ai pas de compte premium sur Spotify, donc je suis obligée d'écouter les morceaux en aléatoire. Je pense qu'Aya Nakamura est l'artiste avec le répertoire le plus homogène. Je peux ne pas l'écouter dans un ordre particulier.»

10

Thomas Wiesel

1/2
Pour Thomas Wiesel...

On ne pouvait pas conclure cette liste sans mentionner celles et ceux qui, contre vents et marées, écoutent leur musique autre part que sur les plateformes de streaming (et doivent en plus se coltiner le récap' de tous leurs amis). C'est notamment le cas de l'humoriste Thomas Wiesel: «Je n'utilise pas de service de streaming musical, j'écoute les mêmes albums en boucle, je suis un vieux.»

Publicité

Payer directement pour la musique qu'on écoute en 2023, c'est beau... et très apprécié des artistes! Pour rappel, Spotify les rémunère entre 0,3 et 0,5 centime pour chaque écoute.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la