Inondations, incendies et cyclones
Pourquoi le mois de septembre est-il plus dangereux?

En septembre, le nombre d'intempéries dévastatrices est remarquablement élevé. Coïncidence ou non? Reto Knutti, expert en climatologie à l'EPFZ, explique le lien de cause à effet et met en garde contre les «risques interconnectés».
Publié: 17.09.2023 à 14:08 heures
1/17
En Libye, deux barrages ont cédé, provoquant l'inondation de villes entières.
RMS_Portrait_AUTOR_242.JPG
Guido Felder

Des villes inondées, des maisons détruites, du désespoir: nous voyons presque tous les jours des images de nouvelles catastrophes naturelles. Après les records de chaleur de l'été dans de nombreux endroits du globe, on assiste désormais début septembre à une accumulation de catastrophes naturelles.

Reto Knutti, 50 ans, chercheur en climatologie à l'EPFZ, déclare à ce sujet: «À première vue, la météo est généralement aléatoire, c'est-à-dire que de nombreux événements sont assez indépendants, un orage par-ci, un orage par-là... » Mais il ajoute ensuite son grand «mais»: il existe des liens dus aux grandes situations météorologiques. Des situations anticycloniques très stables conduisent par exemple à des records de chaleur ou de sécheresse dans plusieurs pays en même temps.

Il y a également la situation El Niño dans le Pacifique tropical, qui s'aggrave en ce moment-même. «Elle peut conduire à des situations météorologiques inhabituelles sur d'autres continents. Par exemple, il fait sec en Afrique du Sud et en Australie et plutôt humide dans le sud-ouest des Etats-Unis».

Et enfin, il y a le changement climatique en cours, qui entraîne généralement une accumulation de chaleur et de précipitations extrêmes. La formule est la suivante: L'air chaud peut absorber davantage de vapeur d'eau, soit environ 7% de plus par degré de réchauffement. En cas de refroidissement, il pleut d'autant plus.

Mieux se préparer aux risques

Reto Knutti met en garde contre les «risques en réseau». «Les dernières années ont montré à quel point nous sommes vulnérables et mal préparés lorsque plusieurs éléments, météorologiques ou autres, tournent mal». Parmi ces éléments, il cite, outre le climat, l'approvisionnement en énergie, la pandémie, la guerre et la cybersécurité.

Il conseille donc: «Outre les efforts visant à réduire les risques, par exemple par une politique climatique cohérente, nous devons mieux nous préparer, par l'adaptation, à ces risques qui nous attendent inévitablement». Dans la lutte contre le changement climatique, l'expert a lancé cette semaine un appel au Public Challenge, qui permet d'économiser du Co2 de manière ludique.

Publicité

Ci-dessous, une liste des intempéries catastrophiques survenues en septembre.

Inondations dans le bassin méditerranéen

Les pluies ont été extrêmes: de début à mi-septembre, la tempête Daniel a provoqué des inondations dévastatrices, notamment en Grèce, en Bulgarie, en Turquie et en Libye. La Libye a été particulièrement touchée: deux barrages ont cédé et des vagues de dix mètres de haut ont inondé des villes. Près de 7000 personnes ont perdu la vie et près de 10 000 sont portées disparues. Au moins 15 personnes sont mortes en Grèce et 4 en Bulgarie.

Incendies de forêt au Canada

Le Canada connaît les pires incendies de forêt depuis le début des relevés. Depuis le mois de mars, le feu a détruit des forêts sur une surface de 173 000 kilomètres carrés dans pratiquement toutes les provinces, ce qui correspond à environ quatre fois la taille de la Suisse. Au 13 septembre, 6262 feux de forêt avaient été recensés, dont 911 étaient alors actifs et 537 hors de contrôle. Les incendies ont provoqué une pollution atmosphérique massive qui a touché plus de 100 millions de personnes.

Cyclone au Brésil

Dans le sud du Brésil, un cyclone a fait rage dans la semaine du 4 septembre, ce qui a entraîné des inondations massives dues aux fortes pluies. 66 villes ont été touchées. Jusqu'à présent, on a compté 46 morts dus aux intempéries, 3200 personnes sont sans abri. En février, 65 personnes avaient déjà trouvé la mort lors d'intempéries dans l'Etat de Sao Paulo et 13 personnes dans l'Etat de Rio Grande do Sul en juin.

Publicité

Inondations en Allemagne

Mardi de cette semaine, des pluies extrêmes ont provoqué des scènes de chaos dans certaines régions d'Allemagne. L'autoroute A2 était tellement inondée que les voitures avaient de l'eau presque jusqu'aux vitres.

Le typhon Saola et l'ouragan Idalia

A Hong Kong et en Floride, la population avait été mise en garde concernant les typhons début septembre. S'ils ont été moins violents que prévu, ils ont tout de même causé de gros dégâts. Outre Hong Kong, le typhon Saola a également touché le sud de la Chine, où près de 900 000 personnes ont dû être mises en sécurité. L'ouragan Idalia a fait un mort en Floride.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la