Dans les territoires annexés
Ceux qui refusent le passeport russe seront expulsés

Vladimir Poutine a signé un décret autorisant l'expulsion des habitants des territoires ukrainiens annexés s'ils n'acceptent pas la citoyenneté russe.
Publié: 28.04.2023 à 21:35 heures
1/2
Après des référendums fictifs, les oblasts ukrainiens de Zaporijjia, Kherson, Lougansk et Donetsk font désormais partie de la Russie.
Chiara Schlenz

Le chef du Kremlin Vladimir Poutine ne veut pas seulement s'approprier le territoire de ukrainien, mais aussi directement sa population. Toute personne habitant dans les oblasts de Lougansk, Zaporijjia, Kherson et Donetsk, annexés illégalement par la Russie, doit demander le passeport russe. Ceux qui ne le font pas sont menacés d'expulsion, rapporte le portail russe Meduza.

C'est ce qu'a décidé le chef du Kremlin dans un décret. Le document prévoit que les citoyens ukrainiens ou les détenteurs d'un passeport des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk doivent soit prendre la nationalité russe, soit indiquer officiellement qu'ils refusent cette étape d'intégration à la Fédération.

Ils risquent l'expulsion

Ceux qui choisissent la deuxième option doivent être considérés comme des étrangers à partir du 1er juillet 2024. Cela signifie qu'ils pourront être expulsés de ces territoires si les autorités russes le jugent opportun.

Cela pourrait être le cas si des personnes «représentent une menace pour la sécurité nationale de la Russie». L'application de cette décision n'est toutefois pas encore définie. Mais concrètement, les personnes qui souhaitent conserver leur passeport ukrainien après le 1er juillet 2024 seront probablement à la merci de l'arbitraire des autorités russes.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la