80% de plus en 30 ans
Selon cette étude, le nombre de cas de cancer augmente fortement chez les jeunes

On sait que le cancer ne touche pas que les personnes âgées. Néanmoins on ne suspectait pas le résultat qu'a donné une nouvelle étude: de plus en plus de jeunes seraient touchés par cette maladie. Les chercheurs accusent notre mode de vie «occidental».
Publié: 30.09.2023 à 18:59 heures
|
Dernière mise à jour: 30.09.2023 à 19:31 heures
Les jeunes sont de plus en plus souvent touchés par le cancer. Les chercheurs mettent toutefois en garde contre les surdiagnostics.
Janik Leuenberger

Selon une croyance populaire, les cancers ne toucheraient que les personnes âgées. Or, non seulement cette maladie touche aussi les jeunes mais surtout, une nouvelle étude montre que les cas ont justement augmenté de près de 80% chez ceux-ci au cours des trois dernières décennies.

Cette affirmation mérite d'être légèrement relativisée. D'abord en médecine, la notion de «personnes jeunes» est large: dans le jargon médical, on fait encore partie des «jeunes» jusqu'à l'âge de 50 ans. Ensuite, il y a aussi de bonnes nouvelles: comparé au nombre de diagnostics de cancer, le nombre de décès a moins augmenté. L'augmentation est inférieure à 30%, écrit le «Tages-Anzeiger».

Comment le cancer se développe-t-il?

Les cellules du corps se renouvellent constamment. Les cellules intestinales, par exemple, ont une durée de vie d'environ une semaine seulement avant de mourir et de laisser leur place à des nouvelles. Seul bémol: des erreurs se produisent parfois lors de la fabrication de ces nouvelles cellules, quand le «mode d'emploi» est mal lu par le corps.

À cela s'ajoute que lorsqu'on est jeune, le corps reconnaît souvent ces erreurs et peut les réparer, mais plus l'on vieillit, plus les cellules défectueuses restent dans le corps et peuvent se transformer en tumeur. Il n'est donc pas étonnant que, dans cette étude également, les personnes âgées de 40 à 49 ans soient les plus touchées par le cancer.

Plus de tumeurs dans le pharynx et la prostate

L'étude a examiné les données de 204 pays et 29 types de cancer différents. Les cancers du sein, du poumon, de l'estomac et du côlon étaient les plus fréquents. Ce sont également ceux qui ont causé le plus de décès. En revanche, les tumeurs du pharynx et le cancer de la prostate ont connu la plus forte augmentation.

L'augmentation des cas de cancer est particulièrement forte dans les pays à haut revenu. Les chercheurs estiment que le mode de vie occidental en est la cause. Ce sont surtout l'obésité, le fait d'être trop souvent assis et la consommation d'alcool et de tabac qui posent problème. L'alimentation joue également un rôle important. La viande rouge, le sel, le sucre et les aliments fortement transformés sont en effet mauvais pour le corps.

Publicité

Faut-il plus d'examens chez les personnes de 40 ans et plus?

Des voix s'élèvent désormais pour réclamer davantage d'examens pour les personnes de 40 ans et plus. Les chercheurs mettent toutefois en garde contre les surdiagnostics: si de nombreux examens sont effectués à un jeune âge, davantage de cellules seront considérées à tort comme des cellules cancéreuses.

Un traitement de qualité et précoce est néanmoins important, car les patients de 40 ans ont d'autres obligations que ceux de 70 ans. À 40 ans, beaucoup sont encore au milieu de leur vie professionnelle et doivent s'occuper de leurs enfants, alors que les traitements des cancers de stades avancés sont très énergivores. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la