Procès en automne
Genève-Servette réclame de l'argent à Chris McSorley

Genève-Servette et son ancien entraîneur-président Chris McSorley se retrouveront devant le tribunal des Prud'hommes cet automne, affirme la Tribune de Genève sur son site.
Publié: 18.08.2023 à 18:20 heures
|
Dernière mise à jour: 18.08.2023 à 18:22 heures
Chris McSorley demande 7,7 millions à son ancien club, qui l'assigne en justice pour lui réclamer 2,8 millions.

C'est au tribunal des Prud'hommes que Genève-Servette et son ancien entraîneur-président Chris McSorley se retrouveront cet automne, selon la «Tribune de Genève».

Le Canadien, qui a passé une vingtaine d'années à la tête de l'équipe, promue en 2002 en National League et du club dont il fut co-propriétaire à une certaine période, réclame 7,7 millions de francs au récent champion de Suisse. Il s'appuye sur un contrat valable de 2023 à 2028.

De leur côté, les dirigeants du club genevois demandent 2,8 millions au bouillant Canadien en s'appuyant sur une durée de contrat contestée.

Le quotidien genevois fait également part de nombreuses pressions que le club aurait exercées sur son ancien technicien pour le pousser à démissionner. Une information démentie par le président de l'époque Laurent Strawson.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la