Le gardien a enfin pris son envol
A 21 ans, Bart Verbruggen fait rêver les Pays-Bas

Visuellement parlant, il pourrait être le frère jumeau de Florian Wirtz. Mais contrairement à l'Allemand, le Néerlandais Bart Verbruggen est encore présent à l'Euro. Et c'est peu dire que le jeune gardien vise les sommets.
Publié: 10.07.2024 à 18:10 heures
|
Dernière mise à jour: 10.07.2024 à 18:13 heures
1/7
Bart Verbruggen est la gardien numéro 1 des Pays-Bas.
RMS_Portrait_AUTOR_378.JPG
Marcel Allemann

Il fut un temps où les Pays-Bas faisaient preuve d'une grande constance au poste de gardien de but. Le légendaire Edwin Van der Sar a gardé les cages Oranje de 1994 à 2008. Avant lui, ce rôle est revenu à Hans van Breukelen, Piet Schrijvers, puis Jan Jongbloed. Après le départ de Van der Sar, c'est Maarten Stekelenburg qui a officié en tant que dernier rempart jusqu'en 2021, avec quelques interruptions. Mais depuis, le poste fait l'objet d'un incessant va-et-vient.

Andries Noppert, sélectionné pour la Coupe du monde 2022 au Qatar sans avoir jamais joué le moindre match international, n'a pas réussi à s'imposer durablement, pas plus que ses coéquipiers Justin Bijlow et Mark Flekken. Dans les derniers mois, le sélectionneur Ronald Koeman a retenu neuf candidats avant de jeter son dévolu pour le plus jeune, Bart Verbruggen, qui a donc été titularisé tout au long de l'Euro.

Remplaçant à Anderlecht pendant la dernière Coupe du monde

Le jeune homme de 21 ans est ainsi entré dans l'histoire en devenant le plus jeune gardien titulaire de l'Euro depuis 60 ans. A ce jour, ce record de précocité n'a été battu que par l'Espagnol Angel Iribar, plus jeune de quelques mois seulement lors de l'Euro 1964. Pendant la Coupe du monde 2022 au Qatar, les buts néerlandais étaient défendus par Andries Noppert. Période durant laquelle Bart Verbruggen officiait en tant que gardien remplaçant à d'Anderlecht, en Belgique. 

Mais depuis, son ascension a été impressionnante. Et ce, même s'il a dû faire face à un coup dur au début de l'année 2021, lorsque son père Coen Verbruggen est décédé de manière inattendue à l'âge de 50 ans. «Une telle expérience peut aller dans les deux sens. Elle peut mal se terminer ou permettre d'en tirer de la force. Bart en est ressorti plus fort», se souvient Willem Weiijs, entraîneur adjoint à Anderlecht à l'époque, dans une interview accordée à ESPN.

Séparé de Florian Wirtz à la naissance?

Dans la deuxième moitié de la saison 2022/23, Verbruggen a rejoint la voie de l'excellence et il ne s'en est plus jamais éloigné depuis. Il est d'abord devenu le numéro 1 d'Anderlecht, reléguant le capitaine Hendrik van Crombrugge sur le banc. Mais le club belge n'a pas pu se réjouir longtemps des exploits de Verbruggen. En juillet 2023, le jeune portier a répondu à l'appel de la Premier League en rejoignant Brighton and Hove Albion.

Lors de sa présentation en Angleterre, c'est d'abord la confusion qui s'est emparée des esprits. Car lorsque le club anglais a publié les premières photo de son nouveau gardien, des internautes se sont mis à plaisanter sur le fait que Brighton avait réussi un coup sur le marché des transferts en engageant l'international allemand Florian Wirtz. En effet, Verbruggen et Wirtz, qui a le même âge, se ressemblent étrangement – comme deux frères jumeaux séparés à la naissance, diront certains.

Publicité

Un gardien de but au pied magique

Mais il y a encore un autre point commun entre les deux, qui va au-delà de l'apparence et de l'âge: leur pied magique. L'une des grandes forces de Verbruggen réside en effet dans son formidable jeu au pied. Ses passes de grande classe ont poussé le magazine «Kicker» à le décrire comme «un numéro 10 déguisé en gardien de but». Le jeune gardien a lui-même avoué un jour: «Parfois, j'ai plus de plaisir à jouer avec le ballon qu'à le garder.»

En raison de son aisance balle au pied, il s'est parfaitement adapté au style de jeu de Brighton et a impressionné la Premier League. Pendant l'Euro, Verbruggen s'est montré tout aussi convaincant, grâce notamment aux prouesses dont il s'est fait l'auteur lors du quart de finale contre la Turquie (victoire 2-1 des Pays-Bas). Malgré seulement 12 matchs internationaux à son actif, il y a peu de chances de voir Verbruggen craquer pendant la demi-finale à venir (contre l'Angleterre, mercredi à 21 heures). Car sa force mentale, remarquable pour son âge, est un atout supplémentaire – le gardien travaille d'ailleurs intensivement avec un préparateur mental depuis l'âge de 15 ans. Tout porte donc à croire que les Pays-Bas ont enfin retrouvé une solution à long terme dans les buts.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la