Crnogorcevic, la revenante de la Nati
«Je suis allée à l'hôpital tous les jours pendant une semaine»

Après des mois difficiles, Ana Maria Crnogorcevic (33 ans) fait à nouveau partie de l'équipe nationale. Désormais, l'internationale suisse la plus capée de l'histoire veut repartir à fond.
Publié: 10.07.2024 à 19:30 heures
|
Dernière mise à jour: 10.07.2024 à 23:08 heures
1/6
Ana Maria Crnogorcevic peut enfin rire à nouveau.
RMS_Portrait_AUTOR_933.JPG
Lucas Werder

Ana Maria Crnogorcevic (33 ans) compte désormais 157 matches internationaux à son actif. Si l'on en croit la recordwoman de Suisse, il faudra encore en ajouter quelques-uns. «Tant que j'aurai du plaisir à jouer au football, j'aimerais continuer à jouer pour l'équipe nationale», déclare la joueuse bernoise.

Mais ces derniers mois, Crnogorcevic n'a pas pu assouvir ses souhaits. En avril, elle a dû déclarer forfait pour cause de maladie juste avant le match de qualification pour l'Euro contre l'Azerbaïdjan. «Au cours des six derniers mois, j'ai été violemment malade à plusieurs reprises pendant plusieurs jours», raconte-t-elle maintenant. Après la quatrième fois, elle a finalement décidé de se faire examiner. «J'ai été à l'hôpital tous les jours pendant une semaine pour des examens», explique Crnogorcevic. Heureusement, il n'y a rien eu de grave. Mais l'attaquante ne peut s'entraîner correctement que depuis quelques semaines.

Lutte pour une place en attaque

En raison de son retard sur le plan physique, l'entraîneure de l'équipe nationale Pia Sundhage (64 ans) a renoncé début juin à la meilleure buteuse de l'équipe pour les deux matches amicaux contre la Hongrie. Après un long entretien téléphonique, la Suédoise a désormais demandé à Crnogorcevic de revenir en équipe nationale. «Je veux lui donner une chance. C'est une bonne occasion pour nous de voir comment elle peut nous aider», a déclaré la sélectionneuse lors de l'annonce de la sélection.

Crnogorcevic sait sur quel plan elle est en mesure d'aider l'équipe: «Tout ce qui est offensif. C'est là que j'apporte mon expérience». Elle ajoute que «chaque entraîneur sait que s'il y a le feu quelque part, je suis à disposition». Sous la direction de l'ex-entraîneure de l'équipe nationale Martina Voss-Tecklenburg, Crnogorcevic a dû régulièrement évoluer en tant qu'arrière droite, puis à nouveau de temps en temps sous Inka Grings. Bien qu'elle ait toujours été utilisée à ce poste en club, la Bernoise n'a jamais caché qu'elle se sentait plus à l'aise en attaque au sein de la Nati.

Nouveau club quasiment fixé

C'est là aussi que Sundhage prévoit de faire jouer Crnogorcevic. «J'ai changé d'avis», a déclaré la sélectionneuse de l'équipe nationale au printemps, après que l'ex-joueuse de l'Atlético n'a pas réussi à convaincre totalement en tant que défenseur lors des deux matchs tests contre la Pologne. «C'est pourquoi Ana se bat maintenant pour la place au centre de l'attaque». Comme l'attaquante centrale numéro un, Alayah Pilgrim (21 ans), n'est pas encore disponible suite à une blessure au cartilage du genou, Crnogorcevic pourrait avoir sa chance dès vendredi contre la Turquie.

Elle pourra aborder cette rencontre sans pression supplémentaire. Certes, la joueuse record est sans club depuis début juillet, mais la recherche d'un nouvel employeur est déjà bien avancée. Dans les prochains jours, Crnogorcevic communiquera sur sa nouvelle destination.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la