Défaite 3-0 à Manchester
Young Boys s'incline sans s'être battu

Young Boys se rendait ce mardi soir à Manchester en espérant réaliser un match parfait. Mais rien ne s'est passé comme prévu et les Bernois se sont inclinés 3-0 sans même combattre.
Publié: 07.11.2023 à 22:51 heures
|
Dernière mise à jour: 07.11.2023 à 23:04 heures
Young Boys n'a pas existé face à Manchester City.
Bastien Feller, Manchester

Il fallait le match parfait pour réaliser un exploit à l'Etihad Stadium, mais les Bernois n'y sont pas parvenu.. En effet, les joueurs de Raphaël Wicky n'ont pas fait le poids ce mardi soir et se sont finalement inclinés 3-0.

Mais pire que le revers, il faut souligner le manque d'allant offensif et de courage dont ont fait preuve les Bernois. La faute notamment à une formation à cinq défenseurs, qui forcément laisse l'opportunité à une équipe comme Manchester City de faire le siège dans les trente derniers mètres adverses. Chose qu'elle a très bien su faire samedi dernier face à un Bournemouth aligné dans un système défensif pratiquement similaire (6-1).

Aucun tir en première période

Une statistique démontre bien cela: YB ne comptait aucune tentative en direction du but d'Ederson à l'heure du thé. Et malheureusement pour les Bernois, celle-ci s'est confirmée à la fin de la rencontre. Bien loin de faire trembler l'ogre cityzen comme à Berne il y a de cela deux semaines. 

Sur un fauteuil, les joueurs de Pep Guardiola ont pu dérouler leur jeu, comme ils savent si bien le faire. Et à force de tourner autour des seize mètres bernois et de ses défenseurs, une ouverture est survenue grâce à une faute de Sandro Lauper sur Matheus Nunes dans la surface. Erling Haaland, bien titulaire, n'en demandait pas tant pour ouvrir son compteur ce mardi soir en prenant parfaitement à contre-pied Anthony Racioppi (23e). 

Début de deuxième mi-temps catastrophique

Ce dernier s'est d'ailleurs à nouveau mis en évidence à l'Etihad. Tout d'abord sur un puissant coup franc de Kyle Walker, puis, sur le rebond, devant Phil Foden (17e). Le Genevois n'a en revanche rien pu faire sur le deuxième but inscrit par le numéro 47. Prenant de vitesse Ulisses Garcia grâce à un très bon contrôle, l'Anglais s'est retrouvé face à Racioppi et, malgré l'angle fermé, a pu le tromper (46e). 

Une réalisation concédée au pire des moments, comme l'a montré l'entame du deuxième acte. Visiblement secoués par cette réussite, les Bernois ont subi ce qu'il y a de pire en encaissant un but et en perdant un joueur dans la foulée. Et c'est encore Erling Haaland qui, d'une superbe frappe des 18 mètres dans la lucarne, a pu inscrire sa quatrième réussite en deux matches face à YB (51e). Cela a ensuite été au tour de Lauper, dans une très mauvaise soirée, de se faire expulser pour un deuxième carton jaune reçu pour une faute à 50 mètres de ses buts. 

Publicité

Les fans d'YB ont, eux, gagné le match

À onze contre dix, Manchester City s'est retrouvé dans une situation encore plus confortable qu'auparavant et n'a rien concédé jusqu'au terme de la rencontre. Les Anglais auraient même encore pu alourdir la marque, mais Racioppi s'est opposé à plusieurs reprises, lorsque se ne sont pas tout simplement les joueurs de Pep Guardiola qui manquaient leurs occasions.

Seule consolation pour Young Boys, la belle performance de ses 2000 supporters ayant entrepris le déplacement. Même si ces derniers ont été grandement aidés par le calme des fans adverses.

Il faudra en faire - bien - plus le 28 novembre face à l'Étoile rouge de Belgrade pour ce qui s'apparentera à un 32es de finale d'Europa League. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la