Il nous parle en exclusivité
La superstar du football Ivan Rakitic fait son propre vin

Désormais, la superstar des terrains de football et le roi des instagrammeurs suisses est également vigneron. Son vin s’appelle «Unión», en hommage à la famille. Et ce n’est qu’un début, comme l’a expliqué le natif d’Argovie en exclusivité à Blick.
Publié: 05.01.2024 à 17:59 heures
1/10
La star du football Ivan Rakitic est un grand amoureux du vin et a lancé son premier vin sur le marché: Unión.
RMS_Portrait_AUTOR_628.JPG
RMS_Portrait_AUTOR_718.JPG
Nicolas Greinacher et Alain Kunz

En Espagne, la Ribera del Duero compte parmi les régions viticoles les plus réputées au monde. Elle produit des vins corsés et complexes, à commencer par le légendaire Vega Sicilia Unico. On ne sera donc pas surpris d’apprendre qu’Ivan Rakitic, star du football et roi suisse d’Instagram, a choisi cette région pour produire son premier vin, en collaboration avec le domaine Cria Cuervos.

Ivan Rakitic a répondu en exclusivité aux questions de Blick sur cette collaboration: «Les gens de Cria Cuervos m’ont présenté Vitolo. Cet ancien international espagnol est un bon collègue à moi. Et chez Cria Cuervos, ils n’en étaient pas à leur première collaboration de ce genre, puisqu’ils avaient déjà produit un vin avec Lucas Vazquez du Real Madrid.» Il s’agissait d’un albariño, ce qui tombait sous le sens dans le cas de Vazquez, puisque le latéral du Real est originaire de La Corogne, en Galice, terre d’origine de ce vin blanc.

Publicité

«En Espagne, on peut trouver de grands vins à 30-40 euros»

«Mais j’avais autre chose en tête», explique Ivan Rakitic. Ce qu’il souhaitait, c’était un vin de grande qualité, mais abordable pour une famille lambda. «Pour moi, une bouteille ne doit pas forcément coûter 300 euros au restaurant. En Espagne, on trouve des vins somptueux autour de trente, quarante euros. C’est cette gamme de prix que je visais.»

Comme Rakitic est un inconditionnel de la Ribera del Duero, il s’est intéressé à la région de Valladolid. «Je voulais un vin fort, comme je les aime. Et de haute qualité. Pas au point de faire concurrence à Vega Sicilia. Mais dans tous les cas au-dessus des vins d’un Andres Iniesta, par exemple, qui se positionne très clairement sur le segment d’entrée de gamme.»

Le vin de Rakitic incarne la famille

Rakitic et le domaine viticole ont choisi comme motif le thème de la famille. «Tous ceux qui me connaissent savent que la famille est ce qui compte le plus à mes yeux. C’est ainsi que nous sommes arrivés au résultat: un dessin représentant des parents, deux enfants et un chien sur l’étiquette de la bouteille.» Ivan est marié avec Raquel Mauri, superstar sur les réseaux sociaux, avec qui il a deux enfants. La famille a également inspiré le nom du vin: Unión.

Pour cette première cuvée, 12 500 bouteilles ont été produites. Prix à l’unité: 39 euros. En ce qui concerne la disponibilité de son vin, Ivan Rakitic ne manque pas d’idées: «Le domaine Cria Cuervos, par exemple, est présent à bord des avions de la compagnie Iberia. Ce serait une option à envisager. Ou encore le rayon gastronomique de la chaîne de grande distribution El Corte Inglés.»

Publicité

En attendant, Ivan Rakitic est impatient de connaître les réactions du monde du vin. «J’ai déjà des retours de restaurants qui aimeraient mettre ce vin à leur carte à Zurich et à Bâle, mais aussi à Zagreb et à Split.» Pour l’instant, le vin du footballeur n’est disponible qu’en Espagne.

Bientôt une gamme de vins?

Si l’expérience est un succès, l’ex-star du FC Barcelone pourrait très bien s’imaginer franchir une étape supplémentaire et acheter des parts dans l’entreprise pour produire sa propre gamme de vins. «Cela voudrait dire qu’il pourrait aussi y avoir des vins haut de gamme, à plus de cent euros la bouteille. Et peut-être que je pourrais avoir mon mot à dire dans le choix des fûts.» Tout cela n’est encore qu’un rêve. En attendant, la réalité est déjà là et elle s’appelle Unión. Une réalité bien présente.

Et quand Ivan publie quelque chose sur Instagram, ses messages sont lus. Avec 17,5 millions d’abonnés, il est le Suisse le plus suivi sur les réseaux sociaux. Juste avant Alisha Lehmann, qui en compte 16 millions.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la